Hamid Chabat, l’homme qui veut (à tout prix) devenir Premier ministre !

13 mai 2013 - 13h45 - Maroc - Ecrit par : J.L

L’Istiqlal a décidé de se retirer de l’exécutif Benkirane. Cette décision prise samedi lors d’une réunion du Conseil national du parti, ne sera finalement pas appliquée. Le Roi Mohammed VI est intervenu pour contenir cette crise gouvernementale et assurer la bonne marche du gouvernement, comme le lui permet la Constitution.

L’annonce du retrait de l’Istiqlal du gouvernement, publiée dans la rubrique activités royales de l’agence officielle Maghreb Arabe Presse, a soulevé une forte polémique au Maroc, où des politiciens et observateurs interrogés par Bladi.net affirment qu’il s’agit d’une mise en scène qui dépasse même Hamid Chabat, patron de l’Istiqlal.

L’Istiqlal indique dans un communiqué que la décision de retirer ses cinq ministres du gouvernement, s’explique par l’incapacité de l’exécutif Benkirane, à faire face à la grave situation économique et sociale du pays, se référant dans sa démarche à l’article 42 de la Constitution, qui confère au Roi le rôle d’arbitre.

Mohammed VI a promis à Hamid Chabat de le recevoir dès son retour de France, pour étudier avec lui les solutions possibles à cette crise, qui pourrait faire éclater le gouvernement.

L’Istiqlal veut à travers cette procédure imposer de nouveaux ministres, estiment plusieurs observateurs, dont certains prévoient même un remaniement gouvernemental, ou encore des élections législatives anticipées.

Le retrait de l’Istiqlal, deuxième force politique du Maroc après le Parti Justice et Développement avec 107 des 395 sièges de la première chambre du Parlement, risque de bouleverser l’échiquier politique du Royaume.

Interrogé par le quotidien Al Massae, Abdelaziz Aftati, député du PJD, parti au pouvoir, estime que la décision prise par l’Istiqlal de se retirer du gouvernement, devrait plutôt être associée à l’article 47 de la Constitution, estimant que le parti d’Allal El Fassi tente de défendre les intérêts qu’il a acquis illégalement depuis l’indépendance du Maroc.

Un politologue marocain requérant l’anonymat a affirmé à Bladi.net que "Hamid Chabat n’est qu’un pantin qui rêve de devenir premier ministre. Son réveil risque d’être brutal". Pour Chabat, les ministres PJD sont des traîtres.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Partis politiques - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Hamid Chabat - Gouvernement marocain - Constitution marocaine - Abdelaziz Aftati

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Lionceaux U17 célébrés pour à retour au Maroc

Lors d’une cérémonie organisée au Complexe Mohammed VI de football, le roi Mohammed VI a félicité les Lionceaux et le staff de la sélection nationale U17, pour leur exploit exceptionnel et leur qualification à la Coupe du Monde 2023.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Fouzi Lekjaa nommé par le roi Mohammed VI président du Comité Coupe du Monde 2030

Le roi Mohammed VI a nommé Fouzi Lekjaa à la tête du comité d’organisation de la partie marocaine de la Coupe du monde, suite à l’annonce du choix de la candidature tripartite Maroc-Espagne-Portugal pour l’organisation du mondial de 2030.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.

Mohammed VI félicite l’AS FAR

Le Roi Mohammed VI a adressé ses félicitations aux joueuses de l’AS FAR, qui ont remporté dimanche la finale de la Ligue des Champions féminine de la Confédération africaine de football (CAF).

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.