Hamza Derham, le jeune ivre à la Ferrari, condamné à 2 ans de prison

25 octobre 2017 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Des peines allant de six mois à un an de prison ferme ont été prononcées par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat à l’encontre des accusés dans l’affaire du "jeune ivre à la Ferrari".

Hamza Derham a été condamné à une peine de deux ans de prison dont huit mois fermes, indique la Map. Deux autres mis en cause écopent de deux ans de prison, dont six mois de prison ferme, après requalification des chefs d’accusation en "complicité de détournement d’objets saisis".

Une peine d’un an de prison ferme a été prononcée à l’encontre d’un ex-officier de police pour "détournement d’objets saisis" et de huit mois de prison ferme contre un ex-inspecteur de police pour "modification de l’état des lieux d’un crime", en plus d’une amende de 5.000 DH.

Le 21 dernier, le juge d’instruction avait ordonné le placement en détention à la prison locale de Salé des 5 mis en cause, pour "faux en écriture authentique, modification de l’état des lieux d’un accident de circulation et délit de fuite".

Hamza Derham était poursuivi pour "conduite en état d’ivresse" et "défaut d’assurance automobile".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Hamza Derham

Aller plus loin

Le jeune ivre à la « Ferrari » arrêté

Sa vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux et dans la presse en ligne a choqué les Marocains. Il vient d’être arrêté par la police.

Affaire de la Ferrari : cinq personnes, dont le chauffeur en état d’ébriété, en prison

Cinq personnes, dont le chauffeur de la Ferrari qui a causé un accident à Rabat en début de semaine, ont été incarcérées à la prison de Salé.

L’affaire "du jeune ivre de la Ferrari" : Cinq personnes placées en garde à vue

L’enquête actuellement menée sur l’affaire du jeune homme ivre à bord de sa Ferrari ayant causé un accident vient de mener à l’arrestation de plusieurs autres personnes.

Affaire de la Ferrari : le chauffeur en état d’ébriété condamné à 2 ans de prison

La justice a fait très vite dans l’affaire du jeune à la Ferrari en état d’ébriété à l’origine d’un accident grave dans une artère principale de la ville de Rabat.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».