Gérald Darmanin qualifie d’« ennemi de la République » l’imam Iquioussen (vidéo)

8 août 2022 - 22h00 - France - Ecrit par : G.A

Désavoué par le tribunal administratif qui considère que l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen du territoire français porterait une « atteinte disproportionnée » à sa « vie privée et familiale », le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’en remet au Conseil d’État et compte exploiter tous les recours pour l’expulser.

« J’en fais une affaire pour la République », a répondu Gérald Darmanin qui digère difficilement le revers que lui a infligé vendredi dernier le tribunal administratif de Paris en suspendant l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen vers le Maroc.

À lire : La justice désavoue Gérald Darmanin, Hassan Iquioussen ne sera pas expulsé

« Je regrette personnellement les motivations et la décision du tribunal administratif de Paris qui considère que la vie familiale de ce Monsieur l’emporte sur la protection des intérêts des Français : je n’ai pas cette opinion et c’est pour ça que j’ai fait appel devant le Conseil d’État », a indiqué le ministre de l’Intérieur lundi lors d’un déplacement à Marseille.

À lire : L’affaire Hassan Iquioussen, « un racisme d’État »

« Mais je ne suis pas de ceux qui se découragent », a poursuivi Gérald Darmanin. « Les ennemis de la République ne peuvent pas rester à l’intérieur de la République », a encore justifié le ministre. Selon Gérald Darmanin, Hassan Iquioussen « tient des propos antisémites », « nie l’égalité entre les femmes et les hommes », « nie des génocides » et « appelle à considérer que les attentats qu’il y a eus sur le sol français étaient des complots ».

À lire : Menacé d’expuslion, Hassan Iquioussen craint d’être arrêté au Maroc

Pour lui, ce sont des propos dangereux qui font de l’imam un fiché S. « Il est radicalisé puisque les services de la DGSI ont considéré depuis 18 mois désormais qu’il devait être fiché S », a encore ajouté le ministre. « Ce Monsieur n’a rien à faire sur le territoire de la République […]. Il a lui-même choisi de ne pas être Français, il est d’une nationalité étrangère », a-t-il estimé, précisant que Hassan Iquioussen « ne représente pas l’immense majorité des musulmans de notre pays qui aiment la République ».

À lire : Du soutien pour Hassan Iquioussen, menacé d’expulsion

Le ministre de l’Intérieur compte sur le Conseil d’État dont la décision reste capitale. « J’attends avec sérénité la décision du Conseil d’État. S’il nous donne tort : nous étudierons ensemble les moyens de donner les forces à la République de modifier la loi s’il le faut. Pour que les prédicateurs de haine qui ne sont pas Français n’aient rien à faire sur le sol de la République ».

Sujets associés : France - Racisme - Expulsion - Hassan Iquioussen - Islam

Aller plus loin

L’affaire Hassan Iquioussen, « un racisme d’État »

Deux associations réagissent à l’annonce du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin de sa volonté d’expulser l’imam de Lourches Hassan Iquioussen du territoire français. L’une...

Islam : agacé, Gérald Darmanin menace de porter plainte contre une journaliste

Invité à l’émission «  Face à Baba  » jeudi sur C8, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a essuyé de vives critiques de la part du public présent. Sur la...

Menacé d’expuslion, Hassan Iquioussen craint d’être arrêté au Maroc

Hassan Iquioussen->mot4970], star de la prédication en ligne sur sa chaîne YouTube, est sous le coup d’une menace d’expulsion du territoire français. Il est accusé d’antisémitisme.

Du soutien pour Hassan Iquioussen, menacé d’expulsion

La menace d’expulsion lancée contre l’imam Hassan Iquioussen, est très mal perçue au sein de la communauté musulmane en France. L’organisation Musulmans de France (MF), à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.