Les hôtels de l’Algarve (Portugal) en quête de main-d’œuvre marocaine

28 octobre 2022 - 12h03 - Economie - Ecrit par : S.A

Les hôtels de l’Algarve (Portugal) sont en quête de main-d’œuvre marocaine et appellent le gouvernement portugais à œuvrer pour la libre circulation des travailleurs. Le secteur a besoin de près de 8 000 travailleurs supplémentaires.

D’après une étude intitulée « O capital humano na hotelaria e empreendimentos turísticos do Algarve » (Le capital humain dans les hôtels et les développements touristiques de l’Algarve), commandée par l’Association des entreprises hôtelières et touristiques de l’Algarve (AHETA) et réalisée par l’Université de l’Algarve par le biais du Laboratoire collaboratif pour le tourisme et l’innovation (KIPt COLAB), le secteur a besoin de près de 8 000 travailleurs supplémentaires. « Les besoins en ressources humaines varient entre 4 484 et 7 906 à la fin de 2023, dans les entreprises interrogées », précise le rapport d’étude.

À lire : En manque cruel de personnel, les restaurateurs français comptent recruter des Marocains

Selon les auteurs du rapport, les membres de l’AHETA comptent actuellement environ 17 000 employés. Ce nombre est appelé à augmenter de 30 %, mais le secteur fait face à un manque de main-d’œuvre, lequel s’explique notamment par les difficultés d’embauche. « Les difficultés d’embauche sont évidentes, en particulier dans les domaines plus opérationnels, tels que la nourriture et les boissons, l’hébergement et l’entretien », a déclaré la chercheuse et professeure Antónia Correia lors de la présentation des conclusions de l’étude.

À lire : Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français en quête de main-d’œuvre marocaine

Pour pallier cette pénurie, l’AHETA appelle le gouvernement portugais à accélérer la décision portant sur l’établissement d’un protocole de libre circulation des travailleurs pour le secteur avec les pays lusophones, le Maroc et l’Inde.

Sujets associés : Portugal - Emploi - Hôtellerie

Aller plus loin

Face à la pénurie de main-d’œuvre, la France recrute au Maroc

Certains professionnels du tourisme en France font face à une pénurie inédite de main-d’œuvre. En désespoir de cause, ils se tournent vers le Maroc et d’autres pays pour...

En manque cruel de personnel, les restaurateurs français comptent recruter des Marocains

Les restaurateurs français misent sur le recrutement de Marocains et de Tunisiens afin de pallier la pénurie de main-d’œuvre.

L’Espagne va recruter plus de saisonnières marocaines

L’Espagne a convenu avec le Maroc de recruter 5 000 saisonnières supplémentaires pour la prochaine campagne agricole 2022/2023 à Huelva.

Les professionnels de l’hôtellerie-restauration français en quête de main-d’œuvre marocaine

Face au manque de candidats aux 270 000 offres d’emploi publiées pour la saison estivale 2022, l’Union des métiers de l’hôtellerie (UMIH) est en pourparlers avec le Maroc pour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accor ouvre de nouveaux hôtels au Maroc

La co-organisation du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal aiguise les appétits du groupe hôtelier français Accor qui prévoit d’élargir son offre au royaume.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Aïd Al-Adha : les « hôtels pour moutons » ont le vent en poupe

Les « hôtels pour moutons » font partie de ces petits métiers saisonniers qui apparaissent à l’approche de la célébration de l’Aïd Al-Adha.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.