Maroc : un imam arrêté pour sorcellerie

11 octobre 2020 - 19h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Soupçonné de rituels sacrificiels à la recherche de trésor, un imam a été transféré devant le procureur général du roi près la cour d’après de Beni Mellal. L’obsession de la recherche d’un "zouhri" l’amenait à aborder et examiner la paume des mains des élèves d’une école à Khénifra.

Le suspect, imam d’une mosquée de la localité d’Ait Amri, est soupçonné d’avoir tenté d’exploiter des enfants dans le charlatanisme et la "chasse aux trésors", rapporte le quotidien Assabah, ajoutant que les charlatans criminels croient que sacrifier un "zouhri" en offrant son sang aux djinns, les aidera à trouver le trésor qu’ils cherchent. Une croyance qui remonte aux temps anciens et qui fait encore des victimes au Maroc.

C’est l’attitude douteuse de l’imam, guettant les enfants d’une école publique située près de ladite mosquée et les abordant en examinant leur paume de main, qui a alerté les riverains, indique la même source.

Les parents d’élèves ont ainsi porté plainte contre le fkih, pensant qu’il serait à la recherche d’un " zouhri" en examinant la paume des mains de leurs enfants. Dans la croyance populaire, un "zourhi" porte des signes distinctifs dans la main ou dans les yeux (strabisme). Devant les gendarmes, au cours des premières enquêtes, le fkih n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés.

Pour rappel, la mosquée où l’imam dirige la prière est aussi dans le collimateur de la gendarmerie, parce que, fréquentée par des dizaines de personnes adeptes de ce rituel sacrificiel et du charlatanisme, souligne le quotidien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Beni Mellal - Enquête - Enfant - Arrestation

Aller plus loin

Bir Jdid : quatre marabouts chercheurs de trésor interpellés

La gendarmerie royale de Bidr Jdid a déféré, lundi, devant le Procureur du roi près le tribunal de première instance d’El Jadida quatre fkihs, chasseurs de trésors.

Une "sorcière" arrêtée à Mohammedia

La Direction générale de la Sûreté nationale a procédé, le samedi 17 octobre, à l’arrestation de 16 femmes dont une voyante, pour escroquerie et duperie. L’opération a été...

À Barcelone, il faut payer pour faire sa prière à la mosquée (vidéo)

À Barcelone, l’imam d’une mosquée a pris une décision pour le moins controversée et choquante à l’approche du mois de ramadan. Il impose une tarification aux fidèles qui,...

Enlèvement et séquestration de mineures à Khémisset

La Brigade de la Police judiciaire du district provincial de la Sûreté de Khémisset a procédé à l’arrestation d’un individu âgé de 25 ans, le jeudi 19 septembre. Il serait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Enfants de Dounia Batma : Mohamed Al Turk dénonce une exploitation sur les réseaux sociaux

Mohamed Al Turk, l’ex-mari de Dounia Batma actuellement en détention, reproche à la sœur de l’actrice marocaine, Ibtissam, de chercher à gagner la sympathie des Marocains en publiant des photos de leurs filles, Ghazal et Laila Rose, sur les réseaux...

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Le mariage des enfants légalisé au Maroc ? une photo sème le doute

La publication d’une image montrant des fillettes prétendues marocaines en robe de mariage tenues par la main par des hommes âgés est devenue virale sur les réseaux sociaux. Certains affirment que cela s’est produit au Maroc. Qu’en est-il vraiment ?

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).