L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

4 octobre 2022 - 13h40 - Economie - Ecrit par : A.T

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Il s’agit tout de même d’une légère amélioration du rythme de l’activité, indique la note de la DEPF, rappelant que les ventes de ciment avaient connu un repli de 12,4 % entre mars et juillet. Par rapport à la période d’avant la crise, les ventes ont régressé de 7,7 %.

A lire : Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier

Pour expliquer la situation, la note pointe la bonne performance enregistrée dans les ventes des segments du béton prêt à l’emploi (+31 %), du bâtiment (+17,6 %) et de l’infrastructure (+11 %), lesquelles ont atténué les reculs enregistrés dans la commercialisation des segments « distribution » (−15,7 %) et « préfabriqué » (−2,7 %). À fin août, les ventes cumulées du « béton prêt à l’emploi » et de « l’infrastructure » ont évolué respectivement de +5,4 % et +6,7 %, précise la même source.

Selon prévisions du Haut-commissariat au plan (HCP), après une relative stabilité constatée au 2ᵉ semestre, le volet « construction » va de nouveau régresser, ceci, en raison de la contraction de l’activité attendue dans le « génie civil ». Cette évolution serait accompagnée par une stabilité des effectifs. HCP indique que 42 % des chefs d’entreprise opérant dans le secteur rencontreraient des difficultés d’approvisionnement en matières premières. Et les choses ne sont guère plus reluisantes pour ce qui est de la trésorerie que 66 % d’entre eux jugent difficile.

Sujets associés : Immobilier - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Ministère de l’Economie et des Finances

Aller plus loin

Maroc : le secteur immobilier touché par la hausse des prix

Le secteur immobilier marocain est fortement touché par la conjoncture internationale. Une hausse d’environ 20 % sur les prix de vente par rapport à l’année précédente est...

Maroc : vers une baisse considérable de l’activité immobilière après le ramadan

Au Maroc, l’activité immobilière tournera au ralenti après la célébration de l’Aïd el-fitr. C’est ce que prédit la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

Immobilier : la consommation de ciment augmente

Le secteur du BTP au Maroc semble retrouver une bonne dynamique. Les ventes de ciment, principal baromètre du secteur, ont augmenté de 19,3 % durant les huit premiers mois de...

Le Maroc facilite la vie aux promoteurs immobiliers

Le Maroc vient de mettre à jour les textes concernant la conformité des plans de construction dans les villes, pour faciliter la vie aux promoteurs immobiliers.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Le chômage continue de baisser au Maroc

Le nombre de chômeurs au Maroc a baissé à 11,2 % au deuxième trimestre au niveau national. Un rythme qui ralentit par rapport au premier trimestre de l’année selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Augmentation de la pension rentraite des Marocains

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.