Maroc : vers une baisse considérable de l’activité immobilière après le ramadan

24 avril 2022 - 21h00 - Ecrit par : S.A

Au Maroc, l’activité immobilière tournera au ralenti après la célébration de l’Aïd el-fitr. C’est ce que prédit la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

« Suite à la flambée des prix de presque la totalité des matériaux de construction de manière anarchique, bien au-delà de l’inflation, les promoteurs immobiliers traversent une situation inédite qui met gravement en péril les futurs acquéreurs, la préservation de plusieurs centaines de milliers d’emplois et l’équilibre de toute la profession », souligne la FNPI dans un communiqué, qui « s’attend à un ralentissement de l’activité du secteur de plus de 50 % après les fêtes de ramadan ».

À lire : Maroc : le secteur immobilier touché par la hausse des prix

Face à cette situation, la fédération a initié une série d’actions. Sur le plan judiciaire et institutionnel, outre la réunion avec la ministre de tutelle, elle prévoit de déposer une plainte documentée au Conseil de la concurrence. La fédération prévoit également d’introduire une demande d’enquête auprès du Conseil économique, social et environnemental, ainsi qu’auprès du Haut Commissariat au plan (HCP).

À lire : Maroc : baisse globale des prix de l’immobilier à fin 2021

La FNPI a en outre évoqué une « dimension administrative et d’aide à l’acquéreur ». Dans ce sens, elle formule une demande de prolongation des conventions du logement social de deux ans, compte tenu de la difficulté d’approvisionnement et de l’envolée des prix. Aussi, a-t-elle demandé l’arrêt de l’application de la taxe sur les terrains non bâtis, la prorogation d’un an du délai des autorisations de construire et la réduction de 50 % des frais d’enregistrement et de conservation foncière au profit des clients et acquéreurs dont le pouvoir d’achat a été considérablement impacté ces dernières années.

À lire : À Casablanca, les prix de l’immobilier seconde main grimpent

La FNPI a par ailleurs engagé un processus de création d’une centrale d’achat qui permettra de mutualiser les approvisionnements des opérateurs du secteur de la construction immobilière à des conditions d’achat et de règlement totalement optimisés et transparents, tant auprès des fournisseurs marocains, que des importations directes de l’étranger, afin de protéger la profession contre les ententes et les spéculateurs.

Tags : Immobilier

Aller plus loin

Le Maroc facilite la vie aux promoteurs immobiliers

Le Maroc vient de mettre à jour les textes concernant la conformité des plans de construction dans les villes, pour faciliter la vie aux promoteurs...

Maroc : le secteur immobilier touché par la hausse des prix

Le secteur immobilier marocain est fortement touché par la conjoncture internationale. Une hausse d’environ 20 % sur les prix de vente par rapport à l’année précédente est...

A Marrakech, le secteur de l’immobilier commence à se réveiller

Touché de plein fouet par la pandémie du Covid-19, le secteur de l’immobilier à Marrakech reprend lentement avec la relance économique et l’ouverture des frontières...

À Casablanca, les prix de l’immobilier seconde main grimpent

À Casablanca, les prix ainsi que les transactions de l’immobilier seconde main ont connu une augmentation entre le troisième et le quatrième trimestre 2021. C’est que révèlent les...

Nous vous recommandons

Une Marocaine accouche lors d’un vol Istanbul-Chicago (vidéo)

Alors qu’elle se trouvait avec son mari à bord d’un avion reliant Istanbul à Chicago de la compagnie aérienne Turkish Airlines, une Marocaine a accouché d’un petit garçon.

Maroc : retour du couvre-feu

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30,...

Le Maroc fixe de nouvelles conditions d’entrée sur son territoire

À compter de ce jour, mardi 31 août, l’accès au territoire marocain sera subordonné à la présentation obligatoire d’un document contenant un QR code imprimé prouvant la réalisation d’un test PCR. La mesure vise à empêcher l’entrée dans le pays de voyageurs...

Une nouvelle ferme solaire mise en service très prochainement dans le nord

L’installation des fermes solaires se poursuit au Maroc. Après celle d’Oualidia, opérationnelle depuis le premier trimestre 2021, c’est une nouvelle ferme qui sera mise en service très prochainement dans le Nord du...

Maroc : tout montant supérieur à 100 000 DH doit être déclaré aux frontières

L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a annoncé que tous les voyageurs détenteurs des billets de banque et des titres au porteur d’un montant supérieur à 100 000 dirhams doivent remplir un formulaire auprès des services douaniers des...

Vers la liquidation des filiales marocaines du groupe Fram ?

Après sept ans de gestion du cas marocain, le groupe Fram risque de liquider ses filiales marocaines. Une réunion est prévue en ce sens à la fin du mois de juin à Toulouse.

Amel Bent victime de racisme

Lassée, la chanteuse et coach de « The Voice », Amel Bent, dénonce les attaques racistes dont elle est victime sur les réseaux sociaux.

25 millions de dirhams de salaire pour Abderrazak Hamdallah

Quelques jours après avoir été viré d’Al Nassr, Abderrazak Hamdallah n’a pas eu de mal à retrouver un nouveau club. Celui qui ne veut plus porter le maillot de l’équipe nationale roule désormais pour Al Ittihad avec un très beau salaire à la...

Melilla meurt à petit feu

Quatre mois après la réouverture des frontières de Melilla avec le Maroc, les douanes commerciales sont toujours fermées, au grand dam des commerçants de la ville autonome.

Message de Royal Air Maroc aux voyageurs

La compagnie aérienne Royal Air Maroc réagit à l’annonce de la Direction Générale de l’Aviation Civile Marocaine de prolonger la suspension de tous les vols de passagers de et vers le Maroc jusqu’au 31 janvier...