Agadir : le fils du président de la région placé en détention provisoire

14 octobre 2022 - 19h46 - Maroc - Ecrit par : G.A

Impliqué dans une affaire de « violences volontaires », le fils de Karim Achengli, membre du Rassemblement national des indépendants (RNI), et président de la région Souss-Massa, a été arrêté et placé en détention provisoire.

Âgé de 18 ans, le fils du président de la région Sous-Massa a renversé une personne. La victime, blessée à divers degrés, a été immédiatement transportée à l’hôpital régional pour recevoir les soins appropriés. C’est le tribunal de première instance d’Agadir qui a ordonné l’incarcération de l’accusé, malgré le retrait de la plainte de la victime.

À lire : Maroc : le fils d’un ancien ministre condamné à 3 ans de prison

La justice refuse de classer l’affaire et souhaite certainement en faire un exemple. Ce vendredi, le procureur du roi a décidé de prolonger sa garde à vue. Il devra rester en détention jusqu’au 20 octobre prochain, date à laquelle il sera certainement fixé sur son sort.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Procès - Accident - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Prison

Aller plus loin

Maroc : peine de mort pour le fils d’un haut responsable

La Cour d’appel d’Agadir a condamné mardi le fils d’un parlementaire à la peine capitale pour « meurtre avec préméditation ».

Le fils de Narjiss Nejjar meurt dans un accident de voiture

La réalisatrice marocaine Narjiss Nejjar passe par des heures douloureuses. Soufiane, son fils unique, âgé d’à peine 17 ans, est décédé dans un accident de la route.

Rabat : un ancien président de commune dans de sales draps

Un ancien président de commune, son fils ainsi que trois gendarmes et quatre aux individus (deux fonctionnaires et deux agriculteurs)., ont été déférés mardi devant le procureur...

Arrestation du fils d’un parlementaire à Agadir

Se basant sur les informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les éléments de la police judiciaire d’Agadir ont réussi à arrêter le...

Ces articles devraient vous intéresser :

La chanteuse Fatima Tabaamrant menacée par un salafiste

Alors qu’elle fait l’objet d’attaques verbales de la part d’un prédicateur salafiste, l’icône de l’art amazigh, Fatima Tabaamrant, ancienne députée RNI, vient de recevoir le soutien du parti d’Aziz Akhannouch.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : remaniement ministériel imminent

Le Chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, prévoit de réaménager son équipe. Certains ministres devraient perdre leurs postes.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...