Du Maroc à Tenerife : le parcours inspirant de Meryem Assemlal dans la mode nuptiale

3 mai 2023 - 11h10 - Espagne - Ecrit par : P. A

Meryem Assemlal, affectueusement appelée Meri, est une femme divorcée et mère de deux enfants résidant à Santa Úrsula, une ville du nord de Tenerife aux îles Canaries, où la Marocaine dirige une boutique dédiée au mariage. Un exemple de réussite malgré les préjugés.

« Toute ma vie, on me disait : tu ne peux pas, tu ne devrais pas, tu n’y arriveras pas…  », déclare à EFE Meryem qui a su trouver sa place dans le monde de la mode nuptiale et à ouvrir une boutique où elle emploie deux filles et reçoit des clients venant « de toute l’île » et aussi « de l’étranger ».

À lire : Parcours de la Marocaine Sarah Rhallab, plus jeune conseillère départementale de la Vienne

La jeune femme confie avoir surmonté toutes sortes de résistances (sociale, culturelle, religieuse et familiale) avant d’atteindre cet épanouissement personnel. Elle raconte avoir quitté le domicile de ses parents à Fès au Maroc à l’âge de 22 ans parce qu’elle voulait « travailler et assurer son indépendance ».

C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée à Casablanca où elle a passé un an avant de rejoindre son « amoureux », un Canarien, à Tenerife en 2006. Avec lui, elle devient mère de deux enfants, un garçon et une fille. Touchés par la crise économique de 2008, ils décident de se lancer dans la vente de pneus au Maroc.

À lire : Sana Khouja, la Marocaine qui a révolutionné le monde du vin en Espagne

Ils reviennent ensuite à Tenerife et quelques mois plus tard, le couple finit par divorcer et Meri obtient la garde de leurs deux enfants. Dans la foulée, elle obtient sa nationalité espagnole, ce qui lui a permis d’avoir un prêt auprès d’une banque et d’ouvrir sa boutique de vêtements sur la route principale de Santa Úrsula, près de la mairie.

La jeune femme vient d’ouvrir une nouvelle boutique de mode nuptiale et n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. En novembre, elle présentera sa propre ligne de vêtements de luxe et de classe moyenne au salon de la mode nuptiale Feboda. Meri se considère comme « une canarienne dans l’âme » et veut « mourir ici, dans [son] pays ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Iles Canaries - Femme marocaine - Divorce - Tenerife - MRE

Aller plus loin

Parcours de la Marocaine Sarah Rhallab, plus jeune conseillère départementale de la Vienne

Née de parents originaires du Maroc, Sarah Rhallab, 23 ans, est depuis le 27 juin 2021, la plus jeune conseillère départementale de la Vienne. Parcours d’une jeune femme pour...

Sana Khouja, la Marocaine qui a révolutionné le monde du vin en Espagne

Sana Khouja, jeune femme d’affaires d’origine marocaine, a brisé les barrières raciales, économiques et de genre pour inscrire son nom dans le monde viticole espagnol. En 2019,...

Un célèbre créateur prend un nouveau départ à Marrakech

Pour son nouveau retour dans l’actualité mode, le célèbre créateur italien Romeo Gigli, dont la période la plus influente s’est étendue des années 1980 à la fin des années 1990,...

Nadia Zein : Quand la mode espagnole rencontre l’héritage marocain

Nadia Zein a quitté son Maroc natal à l’âge de 10 ans pour rejoindre l’Espagne. Aujourd’hui, la jeune femme résidant à Valence s’investit dans la mode où elle arrive à créer une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour le nouveau programme d’aide directe au logement.

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Les contrebandiers profitent de l’opération Marhaba (MRE)

L’opération Marhaba dédiée aux Marocains résidant à l’étranger est une opportunité pour certains commerçants qui n’hésitent pas à passer en contrebande des marchandises à caractère commercial ou prohibé.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.