L’Iran et le Polisario : une connexion inquiétante au Sahara

11 novembre 2023 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des révélations ont été faites sur le soutien de l’Iran au Polisario, protégé de l’Algérie, qui ne cesse de revendiquer l’indépendance du Sahara, mais aussi sur l’approche expansionniste de Téhéran en Afrique du Nord.

Les rapports des agences de renseignement et des enquêteurs occidentaux montrent que Téhéran s’efforce depuis plusieurs années d’étendre son influence, à travers un réseau mondial de milices qu’il soutient militairement, financièrement et techniquement pour les exploiter, dans sa lutte contre l’Occident en général et contre les États-Unis et Israël en particulier, révèle Christine Kenshi, dans un article publié par Die Welt, précisant que ce réseau s’est étendu au Polisario, protégé de l’Algérie dans le conflit au Sahara. Le journal allemand détiendrait des « enregistrements et des transcriptions de conversations téléphoniques entre des représentants du Polisario et un agent qui se dit un contact du Hezbollah de Côte d’Ivoire nommé Mustafa Muhammad Al-Amin Al-Kitab, qui est l’officier de liaison » du mouvement indépendantiste « en Syrie et responsable du Moyen-Orient. »

À lire :« L’Iran a joué un rôle perturbateur et destructeur au Maroc »

Ces nouveaux rapports des services de renseignement viennent ainsi confirmer l’authenticité des rapports marocains. Rabat avait accusé Téhéran d’apporter une aide logistique au Polisario et de vouloir propager le chiisme en Afrique et auprès des communautés maghrébines installées en Europe. En 2022, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger avait déclaré que la République menaçait la « sécurité spirituelle de l’Afrique ». « L’Iran prévoit d’entrer en Afrique de l’Ouest et de répandre la doctrine chiite dans la région », avait-il dit. En 2018, le Maroc a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran à la suite des révélations selon lesquelles l’Iran livre des armes et forme les hommes de Brahim Ghali via le Hezbollah libanais. Le Hezbollah « avait envoyé des représentants militaires au Front Polisario, lui avait fourni des armes et l’avait entraîné à la guerre urbaine », avait déclaré le chef de la diplomatie marocaine.

À lire :L’Iran répond aux accusations du Maroc

L’Iran avait également contribué à l’organisation de rencontres entre le Polisario et le Hezbollah à travers son ambassade en Algérie, avait précisé le Maroc. Information confirmée par un des représentants des séparatistes qui déclarait l’année dernière que Téhéran leur fournissait, par l’intermédiaire de l’Algérie des drones « kamikaze » qu’ils pourraient utiliser contre Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Iran - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

Munir El Kajoui « empêché » de repartir en Arabie Saoudite

Munir El Kajoui, le gardien de l’équipe du Maroc de football, n’a pas pu rejoindre dimanche son club Al-Wehda depuis l’Espagne en raison de l’annulation des vols due au...

Les drones iraniens au Polisario, une menace pour le Maroc

Le Front Polisario aurait reçu des drones kamikazes de la part de l’Iran via l’Algérie pour attaquer le Maroc. Cette alliance constitue une menace pour le Maroc et la région,...

Aidée par l’Iran, l’Algérie mène une cyberguerre contre le Maroc

L’Algérie s’est alliée à l’Iran pour mener une cyberguerre contre le Maroc. Les hackers algériens ont lancé des plusieurs attaques contre des institutions et des sites...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient....

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.