Recherche

L’artiste israélienne Noam Vazana n’est pas la bienvenue à Tanger

13 septembre 2017 - 12h00 - Société

L’artiste israélienne Noam Vazana viendra-t-elle ou pas au festival Tanjazz qui démarre à partir de demain et qui se poursuit jusqu’au 17 septembre.

Sa présence, même si elle est d’origine marocaine, pourrait signifier une normalisation indirecte des relations entre le Maroc et Israël, selon des internautes. Sur Facebook, ils ont demandé l’annulation du concert alors que d’autres ont carrément exigé son interdiction d’entrée sur le territoire.

Pour la direction du festival, la participation de l’artiste avec la maroco-hollandaise Teema se fait dans le cadre du « programme de rapprochement israélo-palestinien ».

Très actif dans le boycott des produits israéliens au Maroc, Sion Assidon s’emporte et soutient que l’artiste est une réserviste de l’armée israélienne et incarne le racisme des Israéliens envers les Palestiniens.

« Comment peut-on programmer le concert de cette chanteuse à Tanger qui est pourtant une cité de multiculturalisme et de coexistence alors qu’elle incarne et représente une culture de racisme contre les Palestiniens », écrit l’activiste.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact