Recherche

La culotte de Jessie J, Mawazine et les islamistes

© Copyright : DR

27 mai 2013 - 23h28 - Société

L’apparition de la chanteuse britannique Jessica Ellen Cornish alias Jessie J, en culotte blanche sur la scène de l’OLM Souissi à Rabat, à l’occasion du festival Mawazine, a suscité la colère des islamistes au Maroc.

Les cameramans de 2M et Al Aoula avaient pour instructions de ne pas filmer la zone réservée aux invités de marque, et surtout ne pas s’attarder sur le petit short blanc et les cuisses dénudées de Jessie J. Peine perdue.

Le député du Parti Justice et Développement Abdelaziz Aftati estime que les spectacles de Mawazine sont une insulte à l’intelligence des Marocains, et appelle à juger les dirigeants de la chaîne de télévision 2M, pour avoir diffusé le concert de Jessie J.

Le salafiste Hassan Kettani dénonce de son côté un complot contre la jeunesse marocaine déjà troublée, par une vague de débauche venue d’orient et d’occident, payée avec de l’argent dont le pays a grand besoin.

D’autres adoptent une attitude plus modérée en appelant à combattre "les absurdités et la culture de la médiocrité véhiculés par Mawazine", en proposant des produits culturels alternatifs empreints de "vraies valeurs".

Avant son arrivée au pouvoir, le PJD luttait pour l’annulation de Mawazine. Aujourd’hui, le festival est diffusé en direct sur les chaînes de télévision marocaines, un comportement qui étonne les internautes marocains.

Permettre à une chanteuse de se produire à moitié nue devant des millions de marocains, est - d’après ces mêmes internautes - d’autant plus aberrant, qu’il y a quelques semaines à peine, un militant de Larache ayant enlevé ses vêtements pour protester contre l’état de son quartier, avait été arrêté et condamné à 2000 dirhams d’amende.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact