Les jeunes Marocains se disent malheureux

10 décembre 2021 - 23h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Une grande majorité des jeunes marocains ne sont pas ou sont peu satisfaits de leur vie, et 68,2 % d’entre eux sont tentés par l’émigration.

Dans son rapport intitulé « Être jeune au Maroc de nos jours », présenté mardi dernier, l’Observatoire National du Développement Humain (ONDH), a révélé que 83,3 % des jeunes marocains (15-29 ans) ne sont pas ou peu satisfaits de leur vie, 71,3 % de leurs conditions de logement et 81,6 % de leur travail.

Selon ces données, la jeunesse marocaine participe faiblement à la création de la richesse et au développement du pays. Cette tendance est imputable à la faiblesse de la population active, au taux d’activité qui était seulement de 35,1 % en 2019, à la grande partie d’entre eux souffre du chômage, au sous-emploi et du travail informel.

A lire : Près de la moitié des jeunes Marocains ne font pas confiance aux partis politiques

Conséquence, la baisse tendancielle du taux d’activité des jeunes marocains pourrait entraîner une perte de création de richesses, une dépréciation de leurs connaissances et de leurs compétences et l’apparition de comportements à risque compliquant leur intégration économique et sociale, prévient l’ONDH.

En parallèle, près de 70 % des jeunes sont tentés par l’émigration, bien que 67 % d’entre eux déclarent ne pas pouvoir être heureux sans leur famille. Peu évoquent le rôle de l’école dans la transmission des valeurs (seulement 33,4 %), alors que 93 % considèrent la religion comme une dimension importante de leur identité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Inflation - Chômage

Aller plus loin

40% des jeunes marocains veulent quitter le pays, la France a leur préférence

Après la publication en janvier dernier des premiers résultats de l’enquête nationale sur la migration internationale 2018-2019, le Haut-commissariat au Plan (HCP) vient de...

L’inquiétant point de vue des jeunes marocains sur la violence faite aux femmes

La majorité des jeunes marocains estiment que la violence faite aux femmes est "normale". C’est que révèle une étude commanditée par Oxfam Maroc.

Près de 50% des jeunes Marocains veulent quitter le pays

Près de la moitié des jeunes des pays du Maghreb et du Moyen-Orient dont le Maroc, veulent quitter leur pays pour des destinations plus prometteuses. C’est ce qui ressort de...

Malgré la guerre, les Ukrainiens sont plus heureux que les Marocains (rapport)

Le World Happiness Report a publié un nouveau classement ce lundi 20 mars 2023. Il en ressort que les Ukrainiens sont plus heureux que les Marocains.

Ces articles devraient vous intéresser :

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...

Zara, Bershka : pourquoi les prix au Maroc sont plus chers qu’en Europe ?

Les prix pratiqués par les grandes enseignes au Maroc font encore polémique. Il n’est pas rare de trouver des vêtements avec des prix supérieurs de 50 ou 70 % dans les grands magasins au Maroc, par rapport à certains pays européens.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Maroc : à quand la hausse du prix des bouteilles de gaz ?

Alors que l’idée d’une augmentation progressive du prix des bouteilles de gaz butane au Maroc agite les esprits, le gouvernement se veut rassurant, mais reste assez vague.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.