Les jeunes marocains de plus en plus religieux selon une étude

30 mars 2023 - 17h10 - Maroc - Ecrit par : G.A

Une étude menée récemment par le Baromètre arabe montre qu’au sein de la population marocaine, les jeunes Marocains sont les premiers à revenir vers la religion. Il en est de même pour tous les pays de la région MENA.

Ce retour vers la religion varie en fonction du nombre d’années d’études, de l’espérance de vie, des revenus et des niveaux d’inégalité économique. Au Maroc, les quatre dernières années ont été marquées par une augmentation du nombre de jeunes pour qui la religion est devenue une question essentielle. Il s’agit d’un changement radical puisque, dans les années 2018-2019, les jeunes âgés de 18 à 29 ans étaient plus susceptibles que ceux âgés de 30 ans ou plus de déclarer qu’ils n’étaient « pas religieux ». Le pourcentage le plus élevé au Maroc pendant cette période était de 22 %, rapporte Hespress.

À lire : Maroc : les jeunes, plus religieux que les anciens

Mais aujourd’hui, le taux de jeunes « non religieux » est de 10 % au Maroc, tandis que celui des personnes “religieuses” s’élève à 90 %. Il est de 91 % et de 87 % en Algérie. De nombreux chercheurs affirment que « le niveau de religiosité augmente en période de crise », en ce sens que « la religion offre un enseignement et des mécanismes qui aident les individus à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent dans la vie ».

À lire : À Bruxelles, les jeunes musulmans se définissent d’abord par rapport à leur religion

Par exemple, durant les temps forts de la pandémie du Covid-19, les recherches de prières sur Google ont atteint les niveaux les plus élevés jamais enregistrés. D’après le Baromètre, les résultats de toutes les vagues émanent non seulement de l’examen de l’identité personnelle, mais aussi de l’engagement dans les pratiques religieuses.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Etude - Islam

Aller plus loin

Maroc : les jeunes, plus religieux que les anciens

Au Maroc, la nouvelle génération est, de plus en plus, portée vers le religieux. Les résultats d’une enquête ayant pris en compte 27 000 jeunes, et publiés dans un rapport du...

L’islam, « bête noire qu’on doit éradiquer » (vidéo)

La question du port de voile a fait l’objet de débats à l’Assemblée nationale lors de l’examen de la loi « confortant le respect des principes de la République ». La députée...

Les jeunes Marocains parient sur un avenir meilleur pour leurs enfants

Près de 50 % des jeunes Marocains se disent optimistes pour l’avenir de leurs enfants. C’est ce qui ressort d’un sondage du baromètre arabe dans 12 pays d’Afrique du Nord et du...

À Bruxelles, les jeunes musulmans se définissent d’abord par rapport à leur religion

Les jeunes musulmans bruxellois se définissent d’abord par rapport à leur religion. C’est ce que révèle une étude menée conjointement par l’ULB et la VUB.

Ces articles devraient vous intéresser :

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Aid Al Fitr au Maroc : mercredi ou jeudi ?

Les calculs astronomiques prévoient la célébration de l’Aïd Al fitr au Maroc le mercredi 10 avril 2024, comme de nombreux pays arabes et européens, mais l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses...

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.