Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya reste en prison

7 mai 2023 - 15h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Arrêté puis incarcéré depuis janvier pour des soupçons de blanchiment d’argent, de trafic de drogue et d’armes, le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya reste en prison.

Lors de la première audience devant le tribunal de Den Bosch jeudi 4 mai, l’avocate générale Jolanda Vermeulen a affirmé que le kickboxeur marocain s’est retrouvé dans un milieu de « durs à cuire » et d’argent sale. Depuis la prison de Roermond, Mohammed Jaraya a comparu par visioconférence. Il a fait valoir que son contrat professionnel avec l’organisation de boxe Glory est en jeu voire toute sa carrière, mais le tribunal a décidé de son maintien en détention, rapporte AD.

À lire : Mohamed Jarraya en plein entraînement, gare à celui qui reçoit ses coups (vidéo)

Mohammed Jaraya. a été arrêté le 26 janvier à son domicile de Den Bosch. Déféré devant le juge d’instruction, il sera incarcéré pour des soupçons de blanchiment d’argent, de trafic de drogue et d’armes. Il serait en désaccord avec un gang criminel et aurait été impliqué dans le vol d’une importante cargaison de cocaïne. L’ancienne boucherie de son père sur Kapelaan Koopmansplein à Den Bosch a été la cible d’un attentat à deux reprises. La salle de sport de Den Bosch-West où il s’entraîne souvent n’a pas été non plus épargnée. Il s’agirait des avertissements destinés au Marocain.

À lire :Mohamed Jaraya : le kickboxeur marocain qui monte, monte … (vidéo)

La police affirme avoir reçu des informations selon lesquelles le kickboxeur lui-même serait en danger s’il était à nouveau libre. Une fausse alerte, selon son avocat Jan-Hein Kuijpers. Selon le ministère public, il est également question de montres coûteuses selon des messages décryptés de son téléphone crypté. Il n’y avait « pas un gramme de drogue » dans l’affaire et une seule Rolex avait été saisie, réagit l’avocat Kuijpers.

À lire :Incroyable combat de kick-boxing entre Mohamed Jaraya et Nordin Ben Moh (vidéo)

« L’avocat général de la Cour suprême répondra la semaine prochaine à la question de savoir dans quelle mesure les messages interceptés à partir de téléphones cryptés craqués peuvent peser dans les affaires pénales, ce qui peut également être important pour le kickboxeur., ajoute par ailleurs la défense de Mohammed Jaraya.

Sujets associés : Drogues - Prison - Trafic - Blanchiment d’argent - Mohammed Jaraya

Aller plus loin

Mohamed Jarraya en plein entraînement, gare à celui qui reçoit ses coups (vidéo)

Agé de 20 ans, le kick-boxeur Marocain Mohamed Jaraya fera parler de lui dans les prochaines années. Surnommé le destructeur, la plupart de ses combats, il les gagne par KO....

Un Marocain, champion d’Espagne de kickboxing

Hassan Achahouat est le nouveau champion d’Espagne de kickboxing. D’origine marocaine et résidant à Algésiras depuis son enfance, ce jeune athlète de 25 ans et 67 kilos vient de...

Maroc : un KO mortel sur le ring

Alors qu’il affrontait son adversaire dans le cadre du championnat régional de kickboxing organisé à Fnideq par la Ligue de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour le full...

Mohamed Jaraya : le kickboxeur marocain qui monte, monte … (vidéo)

Mohamed Jaraya, 18 ans à peine, est le nouveau phénomène mondial du kickboxing dont on devrait sans doute parler beaucoup dans les prochaines années. Surnommé le destructeur,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Le Maroc lance une opération de régularisation sur les avoirs détenus à l’étranger

L’Office de Changes informe les personnes physiques et morales résidentes au Maroc, disposant d’une résidence fiscale, d’un siège social ou d’un domicile fiscal au Maroc, et ayant constitué des avoirs et liquidités à l’étranger avant le 1ᵉʳ janvier...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.