La Franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten fait partie des 109 Mariannes de la République

5 mars 2021 - 17h00 - France - Ecrit par : J.K

Dans le cadre de la célébration de la journée de la femme le 8 mars prochain, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa initie une exposition pour « rendre hommage à (des) femmes qui, en 2021, sont les nouveaux visages pluriels de notre République, de la citoyenneté et de l’engagement ». La Franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten fait partie des 109 Mariannes de la République.

Cette distinction prévue pour le 8 mars, veut rendre hommage au parcours particulier de cette mère qui a pu transformer la perte de son fils Imad, pendant les attentats de Toulouse et de Montauban en 2012, en une force et une source d’inspiration saluée par de nombreuses personnes.

Depuis la création de l’association Imad pour la jeunesse et la paix, l’activiste franco-marocaine, de confession musulmane, œuvre pour l’enracinement de la fraternité au sein des milliers de jeunes, afin de participer à la lutte contre toutes formes d’obscurantisme et d’extrémisme.

Le dévouement de Latifa Ibn Ziaten à la cause commune lui a déjà valu plusieurs distinctions. La dernière, est le prix Zayed pour la fraternité humaine, décerné par le pape François et le grand imam d’Al-Azhar Ahmed Al-Tayyeb. C’est d’ailleurs la principale raison de son choix pour figurer parmi les 109 Mariannes. Du sang neuf pour la République qu’il faut nécessairement promouvoir avec plusieurs autres femmes de tous horizons. Latifa Ibn Ziaten déclare être « très honorée et touchée » par ce geste rempli de sens.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Distinction - Femme marocaine - Latifa Ibn Ziaten

Aller plus loin

France : : Il faut « travailler avec la communauté musulmane et non contre elle »

Ce mercredi 9 décembre, la loi contre le séparatisme renommée loi confortant les valeurs de la République a été présentée en Conseil des ministres. Le recteur de la Grande...

Naïma Moutchou, portrait de la Marocaine élue vice-présidente du parlement français

À 41 ans, la Franco-marocaine Naïma Moutchou a été élue le mercredi 29 juin 2022 dernier, vice-présidente de l’Assemblée nationale. Un couronnement pour cette femme qui a bâti...

Emmanuel Macron distingue Latifa Ibn Ziaten

Le président de la République française, Emmanuel Macron a promu la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten au grade d’officier dans l’ordre national du mérite pour son...

Latifa Ibn Ziaten explique pourquoi elle met le voile

Française née au Maroc, musulmane, Latifa Ibn Ziaten n’a pas hésité à apporter son soutien à Fatima E., cette mère de famille, accompagnatrice scolaire voilée qui a été prise à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.