Les loueurs de voiture expliquent la hausse des prix

27 août 2021 - 18h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Les opérateurs du secteur de location de voiture réfutent les accusations selon lesquelles, les prix de location de voitures ont flambé cet été. C’est un simple retour à la normale, estiment-ils.

Pour le président de l’Association des loueurs d’Automobiles sans chauffeurs de Marrakech, et vice-président de l’Association des loueurs d’Automobiles sans chauffeurs au Maroc (ALASCAM), « le réajustement des prix est un phénomène occasionnel qui dure depuis un mois, voire un mois et demi, et cela résulte d’une longue période d’inactivité où personne ne s’est préoccupé des loueurs de voitures », rapporte le journal Les Inspirations Eco.

Pendant des années, confie-t-il, le secteur est resté à la merci des grandes entreprises en été, exploitant les loueurs de voiture avec un revenu de 12 euros la journée. « Mais pour une PME, ce montant ne représente même pas 50 % du prix auquel ces locations devraient être faites », avance-t-il.

A lire : Maroc : 60% des agences de location de voiture en faillite

Aujourd’hui, cette hausse des tarifs est justifiée, comme le rapporte le journal, par la combinaison de plusieurs facteurs, à commencer par « la fermeture de 40 % des agences et la mise en vente de plus de 50 % des véhicules constituant le parc disponible, du fait des litiges avec les créanciers, notamment les banques et assurances ». Ces stocks n’ont, compte tenu de la crise, pu être reconstitués.

Le responsable assure que la période estivale va permettre de récupérer 90 % des revenus de l’année 2021 et que les prix vont revenir à la baisse, car la demande devrait s’estomper. « Les tarifs vont s’inscrire à la baisse à partir du 1ᵉʳ septembre, se stabilisant entre 150 et 200 DH, ce qui est en dessous du prix de revient réel d’un véhicule utilitaire », rassure-t-il.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transports - Chiffre d’affaires - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette...

Maroc : les loueurs de voitures réclament des mesures urgentes

Au Maroc, le secteur de location de voiture est en crise, avec à la clé des licenciements massifs. Inquiets, les professionnels réclament l’aide du gouvernement.

Location de voitures : flambée des prix cet été au Maroc

Affaiblies par la crise sanitaire, les agences de location de voitures n’ont pas renouvelé leurs stocks cette année. Conséquence, un manque de véhicule sur le marché entrainant...

Maroc : le marché de la location de vacances sauvé par les MRE

Avec le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et la reprise des vols internationaux, les maisons de vacances sont très demandées, faisant le bonheur des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Tanger Med Port Authority : nette progression du chiffre d’affaires à fin septembre

À fin septembre dernier, Tanger Med Port Authority (TMPA) affichait un chiffre d’affaires brut de plus de 2,35 milliards de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.