Maroc : le marché de la location de vacances sauvé par les MRE

24 août 2021 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Avec le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et la reprise des vols internationaux, les maisons de vacances sont très demandées, faisant le bonheur des propriétaires, très touchés par les conséquences de la pandémie du coronavirus.

L’été 2021 semble plus serein, même si certaines mesures restrictives ont été renforcées pour freiner la propagation du Covid-19. Fort heureusement, la réussite de la campagne nationale de vaccination anti-Covid-19 a permis au Maroc d’ouvrir ses frontières et de permettre aux touristes de profiter des merveilles dont regorge le royaume.

À lire : Au Maroc, la location saisonnière résiste à la crise sanitaire

Ainsi, les maisons de vacances ont été prises d’assaut par les touristes étrangers, les locaux et les MRE, surtout dans les villes balnéaires ou autres destinations très appréciées comme Agadir, Marrakech ou encore Essaouira. Selon un agent immobilier, l’engouement a commencé juste à la fin des examens scolaires et universitaires.

À lire : Vacances au Maroc : engouement pour la location saisonnière

Et depuis, l’affluence est restée très encourageante avec des prix qui varient selon le type de biens immobiliers (complexe résidentiel, appartement ou villa) et la durée de la location. « La plupart de nos clients actuellement sont des MRE », a-t-il ajouté. Les professionnels du secteur espèrent qu’à la fin de la saison estivale, ils réussiront à faire assez de recettes pour éponger les dettes accumulées la saison dernière.

À lire : Marché locatif : les Marocains ont un engouement pour les biens meublés

En ce qui concerne les prix, ils varient généralement entre 400 à 700 dirhams la nuitée pour un appartement pied dans l’eau, composé de deux chambres et un salon, tandis que pour les villas, il faut prévoir entre 1 200 et 2 000 dirhams, selon les agents immobiliers.

À lire : La location saisonnière au Maroc s’en sort finalement pas mal

Selon les statistiques du site Mubawab, Marrakech se taille la plus grosse part avec 41 % de l’offre générale contre 40 % en 2020. Le marché de location de vacances espère maintenir la barre à ce niveau, histoire de récupérer après une année éprouvante.

Sujets associés : Marrakech - Agadir - Essaouira - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Vaccin anti-Covid-19 - MRE

Aller plus loin

La location saisonnière au Maroc s’en sort finalement pas mal

La location touristique saisonnière a connu une légère embellie cet été, avec une augmentation de plus de 300% de la demande, passant de 102 923 en février à plus de 420 000 en...

Marrakech veut valoriser son tourisme patrimonial

Les moyens à mettre en place pour mieux valoriser le tourisme patrimonial, après la reprise touristique étaient au cœur d’une discussion tenue mercredi à Marrakech. La rencontre...

Vacances au Maroc : engouement pour la location saisonnière

Après plusieurs mois de confinement et de restrictions liées au Covid-19, les hôteliers commencent à noter un engouement au niveau de la demande des biens locatifs. L’intérêt...

Location de voitures : flambée des prix cet été au Maroc

Affaiblies par la crise sanitaire, les agences de location de voitures n’ont pas renouvelé leurs stocks cette année. Conséquence, un manque de véhicule sur le marché entrainant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Le dilemme des MRE : vendre leurs biens ou se soumettre à l’échange fiscal

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) appellent à la suspension de l’accord multilatéral sur les échanges de renseignement automatiques des comptes financiers.

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

MRE retraités : voici les conditions de dédouanement des véhicules

L’allégement fiscal pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) âgé de 60 ans et plus, ayant résidé plus de 10 ans hors du Maroc est toujours d’actualité. Ils bénéficient d’un abattement de 90 % lors du dédouanement d’un véhicule de tourisme, à...