Recherche

Vacances au Maroc : engouement pour la location saisonnière

© Copyright : DR

21 juin 2021 - 08h20 - Economie - Par: J.K

Après plusieurs mois de confinement et de restrictions liées au Covid-19, les hôteliers commencent à noter un engouement au niveau de la demande des biens locatifs. L’intérêt est exprimé autant par les Marocains résidant au Maroc qu’à l’étranger.

Complexes résidentiels, appartements ou studios en immeubles, villas, riards et autres, les demandes de location se font déjà, non seulement par les MRE, mais aussi par les nationaux. Cet engouement s’explique surtout par la baisse des prix de vols des pays étrangers vers le Maroc. Dans le Nord du pays, la location pour les week-ends connaît une forte demande, avec les prix qui sont restés stables. « On s’attend à une progression graduelle de la demande et de la durée de location, dès la fin des examens scolaires et universitaires », rapporte La Vie éco, citant un agent.

Au Sud, surtout à Agadir, Essaouira et autres, la demande a commencé à tendre vers celle d’il y a deux ans. Actuellement, les réservations se font par les clients de l’étranger. « Des réservations sont concrétisées certes, par des clients qui sont toujours à l’étranger, mais le gros des appels et emails reçus concernent des questionnements sur la disponibilité, les prix, les commodités et équipements… », a indiqué Aziz Goghrod, directeur de l’agence immobilière Agadir Immo plus. Même remarque dans d’autres villes comme Marrakech, El Jadida/Oualidia, El Hoceima et autres.

En ce qui concerne les prix, ils sont maintenus pour le moment, mais d’ici deux mois, ils connaîtront une hausse. « Dans les périphéries d’Agadir, à Taghazout par exemple, les prix varient actuellement entre 600 à 700 DH par nuitée pour un appartement pied dans l’eau, composé de deux chambres et un salon. Pour le même type d’appartements, le prix varie entre 800 et 1 000 DH à Imi Ouaddar.

En fait, plusieurs projets immobiliers neufs ont vu le jour dans cette zone et sont mis en location. Si les prix sont à ce niveau en ce mois, ils augmentent de 30 % jusqu’à 50 % », a précisé Goghrod. Le même scénario se répètera dans plusieurs villes du royaume. Mais cela n’entravera en rien le bon déroulement de cette saison, afin de permettre aux professionnels du secteur de combler les vides jusqu’ici accumulés.

Mots clés: Hôtellerie , Loisirs , Marrakech , Agadir , Al Hoceima , Essaouira

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact