Vacances au Maroc : engouement pour la location saisonnière

21 juin 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Après plusieurs mois de confinement et de restrictions liées au Covid-19, les hôteliers commencent à noter un engouement au niveau de la demande des biens locatifs. L’intérêt est exprimé autant par les Marocains résidant au Maroc qu’à l’étranger.

Complexes résidentiels, appartements ou studios en immeubles, villas, riards et autres, les demandes de location se font déjà, non seulement par les MRE, mais aussi par les nationaux. Cet engouement s’explique surtout par la baisse des prix de vols des pays étrangers vers le Maroc. Dans le Nord du pays, la location pour les week-ends connaît une forte demande, avec les prix qui sont restés stables. « On s’attend à une progression graduelle de la demande et de la durée de location, dès la fin des examens scolaires et universitaires », rapporte La Vie éco, citant un agent.

Au Sud, surtout à Agadir, Essaouira et autres, la demande a commencé à tendre vers celle d’il y a deux ans. Actuellement, les réservations se font par les clients de l’étranger. « Des réservations sont concrétisées certes, par des clients qui sont toujours à l’étranger, mais le gros des appels et emails reçus concernent des questionnements sur la disponibilité, les prix, les commodités et équipements… », a indiqué Aziz Goghrod, directeur de l’agence immobilière Agadir Immo plus. Même remarque dans d’autres villes comme Marrakech, El Jadida/Oualidia, El Hoceima et autres.

En ce qui concerne les prix, ils sont maintenus pour le moment, mais d’ici deux mois, ils connaîtront une hausse. « Dans les périphéries d’Agadir, à Taghazout par exemple, les prix varient actuellement entre 600 à 700 DH par nuitée pour un appartement pied dans l’eau, composé de deux chambres et un salon. Pour le même type d’appartements, le prix varie entre 800 et 1 000 DH à Imi Ouaddar.

En fait, plusieurs projets immobiliers neufs ont vu le jour dans cette zone et sont mis en location. Si les prix sont à ce niveau en ce mois, ils augmentent de 30 % jusqu’à 50 % », a précisé Goghrod. Le même scénario se répètera dans plusieurs villes du royaume. Mais cela n’entravera en rien le bon déroulement de cette saison, afin de permettre aux professionnels du secteur de combler les vides jusqu’ici accumulés.

Sujets associés : Marrakech - Agadir - Al Hoceima - Essaouira - Hôtellerie - Loisirs

Aller plus loin

L’engouement des français pour le Royaume

Sur les registres des consulats, les Français du Maroc ne sont que 32 689 âmes (2006). En réalité, leur nombre dépasse largement les 50.000. Certaines sources évoquent même le...

Club Med : hausse du taux d’occupation pour Marrakech

Des 10 resorts qui seront ouverts pour la période des fêtes figure celui du Maroc, Marrakech la Palmeraie, a annoncé le Club Med lors d’une conférence de presse.

Jusqu’à 30% de baisse dans les hôtels marocains

La Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière (FNIH) a décidé d’étendre ses offres promotionnelles pour les prochaines vacances d’été à tous les Marocains et pas...

Maroc : le marché de la location de vacances sauvé par les MRE

Avec le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et la reprise des vols internationaux, les maisons de vacances sont très demandées, faisant le bonheur des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Le Maroc fait son entrée dans FIFA 23

Longtemps réclamé par les férus des jeux électroniques, la sélection marocaine débarque enfin dans le jeu électronique EA Sport FIFA 2023.

Accor ouvre de nouveaux hôtels au Maroc

La co-organisation du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal aiguise les appétits du groupe hôtelier français Accor qui prévoit d’élargir son offre au royaume.

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.