Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

11 avril 2023 - 07h50 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Des employés marocains des établissements relevant de la mission française au Maroc, dont le lycée Lyautey à Casablanca, auraient été empêchés d’accomplir la prière, ont rapporté certains médias, expliquant qu’une institutrice française de cet établissement n’aurait pas apprécié le fait qu’une employée marocaine fasse la prière dans un coin isolé de l’établissement et ne se serait pas gênée pour lui demander d’aller prier chez elle.

À lire : Colère au lycée français de Meknès : un professeur suscite l’indignation

« Je suis sûr et certain qu’une professeure du lycée Lyautey n’a essayé d’empêcher une employée de faire sa prière. Si cela s’était produit, j’en aurais immédiatement été averti par les représentants des personnels qui n’auraient pas laissé passer un tel acte », explique Jean-Pierre Pasquiou, le proviseur par intérim du Lycée Lyautey, contacté par L’Opinion. Le responsable a nié en bloc les rumeurs relayées sur cette prétendue « intolérance religieuse ».

À lire : Un nouveau lycée français va ouvrir à Casablanca

À en croire Jean-Pierre Pasquiou, « le personnel du lycée Lyautey dispose d’une salle de prière et d’un vestiaire équipé pour faire leurs ablutions » et « les professeurs savent parfaitement que le droit de faire sa prière sur son lieu de travail pour les personnels doit être respecté. Je n’ai jamais entendu la moindre remarque à ce sujet ». Le proviseur a rappelé que le lycée Lyautey promeut « des valeurs humanistes de tolérance, de respect du bien commun ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Lycée Lyautey de Casablanca - Islam

Aller plus loin

Colère au lycée français de Meknès : un professeur suscite l’indignation

Au lycée Paul Valéry de Meknès, un incident qualifié de grave s’est produit lorsqu’un professeur d’Histoire et Géographie a présenté une carte du Maroc tronquée de ses provinces...

Une lycéenne musulmane de Caen victime d’une attaque raciste

Une élève musulmane, pensionnaire de l’internat du lycée Jean Rostand de Caen, a subi jeudi une attaque raciste en raison de sa religion. Son coran a été déchiré et son voile...

Un nouveau lycée français ouvre ses portes à Dar Bouazza

Le Lycée français Léon l’Africain a décidé d’implanter une annexe à Dar Bouazza à compter de la prochaine année scolaire. Les pré-inscriptions ont démarré depuis le 1ᵉʳ février...

Un nouveau lycée français va ouvrir à Casablanca

Le 7 juillet prochain aura lieu la cérémonie de pose de la 1ʳᵉ pierre du campus du collège-lycée de l’École française Internationale de Casablanca (EFI Casablanca), au cœur du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Officiel : l’Aïd Al-Adha aura lieu le lundi 17 juin au Maroc

Le 1ᵉʳ Dou Al Hijja de l’an 1445 de l’hégire correspondra au samedi 8 juin 2024 et l’Aïd Al-Adha sera célébré au Maroc le lundi 17 juin, a annoncé vendredi soir le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.