À 50 ans, Malika Talaa est une brillante étudiante en Espagne

18 décembre 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Malika Talaa, une Marocaine de cinquante ans, résidant dans la ville de Peñaparda, vient de remporter le prix Castilla y León de la formation professionnelle.

La Marocaine de 50 ans, malgré les clichés et les discriminations, a réussi à remporter le prix Castilla y León de la formation professionnelle. Malika est arrivée du Maroc il y a six ans, avec un diplôme d’anglais qui, malheureusement, n’a pas été reconnu en Espagne, relate La Gaceta de Salamanka.

Malika a obtenu la moyenne de 9,75 en administration et finance alors qu’elle était en cycle intermédiaire, ce qui lui a valu cette récente reconnaissance. Actuellement, elle est en cycle supérieur dans la même filière et espère aussi obtenir une bonne moyenne.

À lire : Judo : la Marocaine Sarah Harachi remporte l’or à l’European Open

« Je suis très contente, ce prix est une reconnaissance de mérite, surtout en tant qu’étrangère  », a indiqué Malika qui, sans fausse modestie, a déclaré son amour pour les études. « J’aime étudier et travailler… Je peux travailler comme employée administrative, réceptionniste, comptable et financier… », a-t-elle précisé. Avis aux recruteurs  !

Pour Malika, l’intégration est une question de volonté. « Vivre au Maroc ou vivre ici, c’est un peu pareil, sauf sur la question de la démocratie, puisque les libertés ne sont pas les mêmes », explique-t-elle, ajoutant qu’on « peut faire beaucoup de choses ici que vous ne pouvez pas faire là-bas ». Malika vit avec son mari, un Espagnol originaire de Séville.

Sujets associés : Espagne - Intégration - Femme marocaine

Aller plus loin

Judo : la Marocaine Sarah Harachi remporte l’or à l’European Open

Pari gagné pour la judokate marocaine Sarah Harachi. Elle s’est imposée lors de l’European Open judo de Malaga, le samedi 23 octobre 2021, en remportant la médaille d’or dans la...

Parcours de la Marocaine Sarah Rhallab, plus jeune conseillère départementale de la Vienne

Née de parents originaires du Maroc, Sarah Rhallab, 23 ans, est depuis le 27 juin 2021, la plus jeune conseillère départementale de la Vienne. Parcours d’une jeune femme pour...

Nora Fatehi fait la pub de cuisine marocaine en Inde (vidéo)

Nora Fatehi était récemment l’invitée de la saison 2 de l’émission « Stars Vs Food », diffusée sur la chaine Discovery+. Au cours de l’émission, elle a prouvé qu’en plus de la...

La Marocaine Malika El Maslouhi fait de la Pub pour Frame Denim

Le mannequin maroco-italien Malika El Maslouhi a un programme assez chargé. Elle a été sélectionnée pour faire partie de la nouvelle campagne de la très réputée griffe Frame...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...