Manuel Valls veut un conseil musulman indépendant des pays étrangers, dont le Maroc

9 septembre 2013 - 18h37 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le ministre de l’Intérieur français, Manuel Valls, vient demander une liste de candidats susceptibles de faire partie d’un nouveau conseil représentant les musulmans de France. Objectif avoué, être indépendant des pays étrangers, notamment le Maroc.

D’après l’hebdomadaire français l’Express, le ministre vient de demander à ses collaborateurs une liste de personnalités de la société civile susceptibles de siéger dans le nouveau conseil. Pour Manuel Valls, il s’agira d’avoir un conseil indépendant des pays d’où sont originaires les musulmans de France.

Lors des élections de juin dernier, c’est le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur (proche de l’Algérie) qui a été élu président du CFCM, l’instance qui représente actuellement les musulmans de France. Il succédait à Mohammed Moussaoui (proche du Maroc), élu en 2008.

Manuel Valls avait provoqué l’émoi lors du dernier conseil des ministres, en s’attaquant directement à l’Islam. Pour lui, "la France et l’Europe doivent démontrer que cette religion, à qui l’on demande de faire ce que d’autres ont fait en plusieurs siècles, est compatible avec la démocratie".

Sujets associés : France - Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Immigration - Mohammed Moussaoui - Manuel Valls

Aller plus loin

Manuel Valls évoque un « problème de l’islam » en France et crée la polémique (vidéo)

L’ancien Premier ministre français Manuel Valls vient de créer une forte polémique en évoquant « un problème de l’Islam » en France. Ces propos viennent après ses prises de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...