MRE : des dizaines de kilomètres d’embouteillage attendus à Algésiras

15 juin 2022 - 19h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Opération Marhaba démarre ce mercredi en Espagne, après deux années d’annulation. De longues files de véhicules seront enregistrées à la frontière avec le Maroc qui a prévu d’augmenter le nombre d’entrées.

Plus de trois millions de Marocains d’Europe et plus de 760 000 véhicules sont attendus pour cette Opération Marhaba 2022 qui se déroule du 15 juin au 15 septembre. Mais une situation risque d’entraver le bon déroulement de l’opération. Il s’agit de l’achat des billets en ligne avant l’entrée au port d’Algésiras, le port le plus fréquenté pendant l’Opération, fait savoir El Español.

À lire : L’Opération Marhaba 2022 démarre ce mercredi

L’Association des amis du peuple marocain (ITRAN) dénonce cette obligation faite aux MRE d’acheter des billets à l’avance, craignant de longues files de véhicules qui obstrueront les autoroutes des plages. Pour l’Association, très peu de Marocains d’Europe utilisent l’outil Internet, de peur de se faire « arnaquer ». « Imaginez qu’au milieu de la campagne, des millions de personnes descendent. Cela peut déclencher une tragédie humaine aux conséquences incalculables », alerte ITRAN.

L’association déplore aussi le manque de « scrupule » des compagnies maritimes qui préfèrent vendre elles-mêmes les billets plutôt que de les confier aux agences de voyage. Conséquence, il y a moins de points de vente et des billets plus chers, ce qui risque d’entraîner de longues files d’attente de 50 kilomètres. Selon Mohamed Alami Susi, le président de l’ONG, cette situation pourrait empêcher « des centaines de milliers de personnes » de rentrer chez elles ou de circuler librement pour faire des courses.

À lire : Marhaba 2022 : les conditions sont réunies à Algésiras pour accueillir les MRE

Au port de Tarifa, les passagers se plaignent de la cherté des prix des billets. « Un aller-retour Tarifa-Tanger Ville coûte 413 euros pour une personne en voiture », informe un ancien diplomate espagnol. Alami Susi précise pour sa part que « les billets pour quatre personnes en voiture pour Tanger sont à 550 euros, et pour Ceuta à 350 euros, mais les compagnies ont déjà annoncé que les prix vont monter en flèche à la fin du mois ». C’est pourquoi il lance un appel aux gouvernements espagnols et marocains afin qu’une solution soit trouvée.

Sebta et Melilla sont aussi incluses dans l’Opération Marhaba 2022. Rabat a instruit les Douanes d’accorder des facilités aux MRE rentrant dans le royaume dans le cadre de l’Opération afin qu’ils puissent entrer dans le royaume avec des marchandises ne dépassant pas une valeur de 2 000 euros.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algésiras - Tanger Med - Opération Marhaba 2023 - MRE

Aller plus loin

Marhaba 2022 : les conditions sont réunies à Algésiras pour accueillir les MRE

Le Consul général du Maroc à Algésiras, Mohamed Rafaoui, a fait le point des actions menées à ce jour par les autorités marocaines et espagnoles pour préparer l’Opération...

La galère des MRE à la frontière de Sebta (vidéo)

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) n’en peuvent plus de passer des heures à la frontière de Tarajal avant d’entrer au Maroc. Ils ont manifesté pour demander aux autorités...

Algésiras : bagarre entre un MRE et un employé du port

Une dispute a éclaté entre un employé du port d’Algésiras et un Marocain résidant à l’étranger (MRE) participant à l’Opération Marhaba. Le premier a empêché le second d’accéder...

L’opération Marhaba (MRE) augure de bonnes perspectives en termes de flux

Démarrée officiellement le 5 juin dans les différents ports et aéroports marocains, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Marhaba 2023 (MRE) : un record dans les ports marocains

L’opération « Marhaba 2023 », visant à faciliter le passage des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a enregistré un flux record cette année, avec près de 2,84 millions de passagers et 642 000 véhicules ayant transité par les ports marocains entre le...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...