Marjane vend toujours de l’alcool !

29 août 2012 - 23h09 - Maroc - Ecrit par : J.L

Marjane Holding aurait décidé de ne plus vendre d’alcool. Cette décision, au centre de toutes les discussions durant le mois de Ramadan, concerne dix des trente grandes surfaces du groupe, qui n’ont pas rouvert leurs rayons alcool après l’Aïd Al Fitr.

Marjane, propriété de la Société Nationale d’Investissement veut de cette façon, concurrencer d’autres supermarchés ne commercialisant pas d’alcool, comme Aswak Assalam, propriété du milliardaire Miloud Chaâbi.

Mohamed Amrani, PDG de Marjane, a indiqué à Akhbar Al Yaoum que son groupe veut se débarrasser de la vente d’alcool, afin de mieux cibler les grandes familles qui font leurs courses dans de grandes surfaces ne commercialisant pas d’alcool.

La décision est purement commerciale d’après Mohamed Amrani, et concerne des magasins du groupe ouverts à Taza, Al Hoceïma, Marrakech Massira, Khouribga et au Morocco Mall de Casablanca.

Un responsable au sein de Marjane a indiqué de son côté à Al Massae, que les magasins du groupe vendent toujours de l’alcool et que cette mesure avait été adoptée bien avant Ramadan.

D’après la même source, seuls sept magasins Marjane situés dans des zones sensibles seraient concernés par cette mesure, notamment ceux de Derb Ghalef, Derb Soltan et Aîn Sebaâ à Casablanca, ainsi que des magasins à Khouribga, Beni Mellal, Kénitra et Salé.

Certains milieux avaient associé ce revirement de Marjane au fait que le holding royal tente de s’adapter à la nouvelle situation politique du Maroc, gouverné par les islamistes du PJD, fervents opposants à la vente d’alcool dans les grandes surfaces.

La nouvelle s’est propagée à vitesse grand V chez les concurrents de Marjane, qui se frottent déjà les mains au vu des bénéfices qu’ils pourraient générer, si Marjane Holding maintient sa décision et la généralise sur l’ensemble de son réseau.

Le groupe pourrait alors opter pour plus de diversification dans ses produits, notamment électroménagers, afin de compenser les pertes occasionnées par la fermeture des rayons alcools.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Consommation - Marjane - Société nationale d’investissement - Aswak Assalam - Miloud Chaâbi - Gouvernement marocain - Alcool

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Maroc : ces ministres qui veulent quitter le gouvernement

Alors que de nombreuses rumeurs font état d’un remaniement, certains ministres sont impatients de quitter le navire d’Aziz Akhannouch pour diverses raisons. Qui sont ces membres du gouvernement ?

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.