Maroc : nouveau plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort

25 août 2021 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Une rencontre virtuelle a réuni mardi les associations marocaines militant pour l’abolition de la peine de mort. Objectif : préparer le plaidoyer aux futurs élus en vue de supprimer définitivement cette peine.

Profiter des prochaines élections pour sensibiliser les futurs élus sur la problématique des droits de l’homme notamment la question de la peine de mort. Telle est la motivation de ces organisations qui se sont rassemblées autour du thème : « Les parlementaires au service des libertés et du droit à la vie ».

Lors des échanges, les participants ont passé en revue le chemin parcouru dans cette lutte ainsi que les actions menées, soutenant que « l’annulation de la peine de mort est un engagement constitutionnel contraignant pour tous les acteurs de différents domaines ».

A lire : Peine de mort : le CNDH appelle le Maroc à voter en faveur du moratoire universel

Par ailleurs, les organisations ont exprimé leur satisfaction de voir cette question de plus en plus présente sur la scène politique et en particulier au sein du parlement, à travers notamment les questions écrites et orales des membres des deux Chambres.

L’entrée de cette problématique au sein de l’hémicycle « est le fruit d’un travail méthodique porté par la création d’un ensemble de collectifs » ont-ils conclu.

Sujets associés : Elections - Peine de mort - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Tanger : peine de mort confirmée pour le meurtrier du petit Adnane

La cour d’appel de Tanger a confirmé, ce mercredi 7 avril, la sentence de la peine capitale qui avait été prononcée en première instance, à l’encontre de l’homme qui a...

Peine de mort : le CNDH appelle le Maroc à voter en faveur du moratoire universel

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) continue ses actions pour l’abolition de la peine de mort. C’est dans cette optique qu’il a suggéré au Maroc de voter en faveur...

Maroc : 9 personnes condamnées à mort en 2020

En 2020, le Maroc comptait 76 détenus se trouvant dans le couloir de la mort, soit 9 personnes de plus que 2019, selon les données du parquet.

Pour ou contre la peine de mort ? Le débat fait rage au Maroc

La communauté internationale célèbre ce 10 octobre, la journée mondiale de lutte contre la peine de mort. Depuis quelques années, le Maroc s’est engagé sur la voie de son...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs au cas où un réajustement de l’équipe gouvernementale se confirmait.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...