Maroc : l’alcool au menu des débats parlementaires

6 novembre 2020 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

La hausse des taxes sur les boissons alcoolisées, prévue dans le Projet de loi de finances 2021, anime les débats entre les parlementaires. À la chambre des représentants, les avis divergent entre la majorité, qui soutient le projet, et l’opposition qui y voit une incitation à la contrebande.

Pour le gouvernement, la nouvelle augmentation aura un double impact positif. Elle permettra d’un côté de renflouer les caisses de l’État, et d’autre part, d’inciter les Marocains à diminuer leur consommation d’alcool.

Loin d’être convaincue par les arguments de la majorité, l’opposition a souligné que l’expérience n’aurait pas fait ses preuves dans d’autres pays. L’année dernière, un conseiller de L’USFP avait avancé que les boissons alcoolisées seraient "particulièrement prisées" par les Marocains.

L’opposition craint en particulier l’effet boomerang de la nouvelle mesure. Pour un Conseiller CDT, celle-ci risque plutôt de mettre en péril une "manne qui rapporte à l’État beaucoup plus que les recettes générées par les accords de pêche signés avec l’Union européenne".

Le député FGD, Omar Balafrej, connu pour son militantisme social sur les questions d’inégalités, de l’éducation et de la santé, a dénoncé l’acharnement du gouvernement Pjdiste, qui mise sur les recettes d’alcool pour renflouer le budget de l’État.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Alcool - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Parlement marocain

Aller plus loin

Retour des touristes au Maroc : les recettes fiscales sur l’alcool explosent

Avec le retour des touristes au Maroc, les redevances fiscales sur la consommation des boissons alcoolisées ont explosé en 2022, selon les données publiées par le ministère de...

À Marrakech, on sert de l’alcool périmé dans certains restaurants

Les opérations de contrôle menées les 08 et 09 septembre dans les restaurants et dépôts ont permis de saisir d’importantes quantités de boissons alcoolisées de contrebande ou...

Le Maroc, premier pays importateur du champagne au Maghreb

Le Maroc est en tête des pays importateurs du champagne au Maghreb. C’est ce que révèle le rapport 2019 du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC).

Maroc : le roi des boissons alcoolisées en prison

L’opération « mains propres » menée par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient d’enregistrer ses premières poursuites judiciaires. Le roi des boissons...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Le Maroc s’attaque aux avoirs non déclarés à l’étranger

Au Maroc, les personnes qui sont en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale sont visées par une nouvelle opération de régularisation.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...