Maroc-Algérie : risque de conflit armé en 2022, selon des experts espagnols

9 janvier 2022 - 21h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La crise entre l’Algérie et le Maroc risque de dégénérer en conflit armé cette année, selon les experts espagnols de l’Institut royal Elcano qui indiquent aussi qu’il n’y aura pas d’avancée dans les relations entre l’Espagne et les États-Unis.

Dans leur rapport intitulé : « L’Espagne dans le monde en 2022 : perspectives et défis », les principaux chercheurs du think tank espagnol passent en revue les défis sécuritaires de l’Espagne et ses relations avec d’autres pays. Dans le contexte actuel de crise entre l’Algérie et le Maroc, les experts avertissent que « le risque d’escalade est réel » et n’excluent pas un conflit armé direct entre les deux pays ou avec l’implication du Front Polisario, ce qui menacerait la stabilité de la région. Il est urgent « de chercher des moyens de désescalade pour éviter de plus grands maux », indiquent les experts, appelant le gouvernement espagnol à travailler à « baisser la tension entre ses voisins du sud ».

À lire : L’Algérie craint de perdre la guerre contre le Maroc

Au plan international, le sommet de l’OTAN à Madrid sera à l’ordre du jour dans les mois à venir, rappelle entre autres le groupe de réflexion, soulignant qu’u niveau européen, « 2022 est une année qui permettra à l’Espagne de mettre en œuvre son plan de relance, de transformation et de résilience et de définir les priorités et les lignes directrices » à réaliser au cours de son mandat à la présidence tournante de l’UE qui démarrera au second semestre 2023.

À lire : L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

En ce qui concerne les relations de l’Espagne avec les États-Unis, les experts considèrent qu’elles n’ont pas été « sans friction » au cours de l’année écoulée, citant entre autres « la polémique sur la brève réunion au sommet de l’OTAN » entre Sánchez et Biden. « Tout indique donc que l’agenda Espagne-États-Unis continuera à être mené par des canaux exclusivement transatlantiques (Bruxelles-Washington), ce qui nuit au potentiel de l’Espagne », affirment-ils.

« L’Espagne n’a pas de politique étrangère spécifique à l’égard de la Russie, mais la développe dans le cadre de l’UE et de l’OTAN », soulignent-ils, rappelant que les deux pays font face aux mêmes défis liés entre autres à « la dépendance énergétique ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie

Aller plus loin

Maroc-Algérie : déjà un an de rupture des relations diplomatiques

L’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc le 24 août 2021. Aujourd’hui, après un an de rupture, c’est le statu quo. Les relations entre les deux voisins...

L’Algérie veut acquérir le drone chinois CH-5 Rainbow pour contrer le Maroc

La course à l’armement se poursuit entre le Maroc et l’Algérie qui a engagé récemment des négociations avec la Chine pour l’acquisition de drones de combat CH-5 Rainbow.

Le Maroc dominerait l’Algérie en cas de conflit armé

Le Maroc aurait l’avantage sur l’Algérie en cas de conflit armé entre les deux pays, révèle un récent rapport de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques (FMES)...

Le Maroc accusé d’« alimenter dangereusement » l’escalade de la tension avec l’Algérie

Le Maroc « alimente dangereusement » l’escalade de la tension dans la région, a déclaré Amar Belani, l’envoyé spécial chargé de la question du Sahara Occidental et des pays du...

Ces articles devraient vous intéresser :