Maroc : une Algérienne appelle les autorités de son pays à établir les papiers d’identité de son fils

29 décembre 2020 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Une Algérienne vivant illégalement au Maroc depuis plus de vingt ans émeut la toile dans une déclaration adressée aux autorités de son pays. Dans une vidéo, cette mère célibataire âgée de plus de 50 ans, les larmes aux yeux, supplient les autorités algériennes, d’établir les documents nécessaires pouvant permettre à son fils de se rendre en Algérie.

La femme dont la vidéo fait le tour des réseaux sociaux vit depuis près de 27 ans au Maroc, plus précisément à Derb Ghellef, à Casablanca. Elle évoque de cordiales relations avec les Marocains qu’elle a pu côtoyer, même si elle s’est installée dans ce pays de façon illégale. « Je suis bien intégrée au Maroc, rares sont les personnes qui savent que je suis Algérienne  ». Même si elle vit dans des conditions précaires, parce que sans revenus, elle se satisfait de l’aide que lui apportent ses voisins, rapporte observalgerie.com.

Mais pourquoi ne peut-elle pas retourner en Algérie où elle confie avoir une grande famille ? « J’ai brûlé mes papiers, non pas par dépit, mais pour des raisons personnelles  », confie-t-elle. Mais elle formule le souhait de voir son fils disposer des documents qui feront de lui un Algérien à part entière.

La mère de famille raconte avoir mené des démarches à l’ambassade d’Algérie. Mais on lui a souvent répondu qu’elle s’est réveillée un peu tard et qu’elle aurait dû inscrire son fils à la naissance au consulat au lieu de l’arrondissement. Aujourd’hui, elle souhaite que son fils puisse se rendre en Algérie rencontrer ses grands-parents, ses tantes et ses oncles. Mais pour cela, il faudrait que les autorités algériennes acceptent de lui établir les documents nécessaires.

Sujets associés : Algérie - Immigration - Vidéos

Aller plus loin

Espagne : un sans-papiers régularisé pour avoir sauvé un handicapé

Un permis de séjour a été accordé à un jeune Sénégalais sans papiers résidant dans la ville de Dénia, à l’Est de l’Espagne, pour avoir sauvé la vie à un handicapé. Révélé au...

Belgique : plaidoyer pour la régularisation des sans-papiers

Dans ce contexte marqué par la crise sanitaire mondiale, le collège des bourgmestres et échevins de Forest, en Belgique, plaide pour la régularisation des sans-papiers.

Le cercueil d’une Marocaine de France atterrit par erreur en Algérie

Fait incroyable ! La dépouille d’une Marocaine de France, qui devrait atterrir à Agadir, a été retrouvée à l’aéroport d’Alger. Une grosse bourde des services funéraire de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.