Maroc : vers la création d’une allocation chômage ?

8 octobre 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le Mouvement populaire (MP) a présenté au parlement une proposition de loi relative à la création d’une caisse dédiée à l’indemnisation du chômage.

S’inspirant du régime d’indemnité pour perte d’emploi mis en place par le gouvernement pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, les parlementaires du MP ont présenté une proposition de loi pour demander la création d’un système d’indemnité pour perte d’emploi, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

La mise en place de ce système passe par la création d’une caisse durable destinée à l’indemnisation des personnes qui sont à la recherche d’un emploi ou celles qui ont perdu leur emploi depuis au moins trois mois. Les bénéficiaires seront retenus sur la base du système de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social à travers le Registre social unifié (RSU) et le Registre national de la population (RNP).

À lire : Le chômage continue de baisser au Maroc

Les personnes répondant à ces conditions auront droit à une indemnité spéciale pendant une période d’un an renouvelable une seule fois. Les bénéficiaires à la recherche d’un emploi, doivent prouver qu’ils ne perçoivent aucun revenu, ni aucune aide sociale ou autre indemnité pour perte d’emploi. Les titulaires de diplômes supérieurs doivent quant à eux attester qu’ils sont à la recherche d’un emploi depuis plus d’un mois après l’obtention de leurs diplômes.

Les artisans et les personnes exerçant des professions libérales peuvent aussi bénéficier de ce système s’ils apportent la preuve qu’ils sont en arrêt de travail depuis au moins un an et ne bénéficient d’aucun régime de protection sociale. Selon la proposition de loi, la caisse d’indemnisation chômage sera gérée par l’État et dirigée par un conseil d’administration. Elle sera financée sur le budget de l’État, les recettes parafiscales et autres revenus qui lui seront consacrés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Mouvement Populaire - Parlement marocain

Aller plus loin

Le chômage continue de baisser au Maroc

Le nombre de chômeurs au Maroc a baissé à 11,2 % au deuxième trimestre au niveau national. Un rythme qui ralentit par rapport au premier trimestre de l’année selon le...

Maroc : 80 % des femmes et 77 % des jeunes au chômage

Le chômage prend des proportions alarmantes au Maroc. Le taux est de 80,2 % chez les femmes et de 77,2 % en ce qui concerne les jeunes, selon un récent rapport du...

Maroc : ces diplômes qui protègent (un peu) du chômage

Les titulaires d’un doctorat et d’un bachelor au Maroc seraient les plus recherchés sur le marché de l’emploi, d’après une enquête qui vient d’être publiée.

Maroc : légère baisse du taux de chômage à fin juin

Le taux de chômage au Maroc a baissé de 0,4 point à fin juin au niveau national, selon la ministre de l’Économie et des finances.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Coupe du monde 2030 : un détail qui fait jaser au Maroc

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports, Chakib Benmoussa, a été interpelé par des députés au sujet de l’absence de l’identité marocaine dans le slogan de la coupe du monde 2030 que le Maroc organisera...

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.