Recherche

Maroc : ces diplômes qui protègent (un peu) du chômage

© Copyright : DR

13 novembre 2021 - 16h00 - Economie - Par: A.T

Les titulaires d’un doctorat et d’un bachelor au Maroc seraient les plus recherchés sur le marché de l’emploi, d’après une enquête qui vient d’être publiée.

Ainsi, selon cette enquête menée par l’Instance nationale d’évaluation dépendant du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ont de la peine à décrocher un premier emploi. Plusieurs raisons ont été évoquées pour justifier cette situation.

Initiée entre 2014 et 2018, sur une population cible de 9899 lauréats, l’étude a révélé que plus la durée d’attente pour l’accès au premier emploi est longue, plus l’insertion sur le marché du travail sera difficile et moins en adéquation avec la formation reçue par les diplômés.

De même, les lauréats des licences fondamentales et des diplômes de techniciens spécialisés sont les plus touchés par le chômage. Ces deux types de diplômés ont affiché des taux de chômage supérieurs à la moyenne (16,1 %), avec respectivement 21 % et 20,5 %.

A lire : Maroc : le taux de chômage en légère hausse

« Ce niveau élevé du taux du chômage de ces deux catégories de diplômés est révélateur des difficultés d’accès à l’emploi et du problème de l’inadéquation entre les compétences et les qualifications acquises par ces diplômés et les besoins en compétences du marché du travail », ont indiqué les enquêteurs.

Les autres diplômés de l’enseignement supérieur ont enregistré des taux de chômage faible par rapport à la moyenne. Il s’agit notamment des titulaires d’un doctorat, d’un Bachelor, d’un master du privé, du diplôme d’ingénieur et assimilé.

Mots clés: Emploi , Enquête , Conseil supérieur de l’enseignement , Chômage

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact