Maroc : l’amnistie sur le cash a rapporté 240 millions de dirhams au fisc

6 janvier 2021 - 18h30 - Economie - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’opération de régularisation fiscale des avoirs liquides a permis au Trésor marocain de faire d’importantes entrées. Au total, 15 598 contribuables ont déposé leurs déclarations.

L’amnistie sur les avoirs liquides, l’une des plus importantes décisions de la loi de Finances 2020, ayant été prolongée deux fois de suite, est arrivée à terme le 15 décembre dernier. « Cette mesure a généré une recette, au titre de l’année 2020, de 240 millions de dirhams », a indiqué le directeur général par intérim des impôts, Khalid Zazou, fait savoir L’Econmiste. La partie complémentaire sera versée en janvier 2021, en vertu des délais de versement prévus par l’article 7 de la loi de Finances, souligne le journal. Ainsi, dès mi-janvier, le montant définitif des avoirs liquides régularisés sera connu.

Jusque-là, le niveau des recettes enregistré est équivalent à 5% des avoirs liquides déclarés, qui est de 4,8 milliards de dirhams, et 80% des entrées concernent les avoirs liquides. Le reste est lié aux biens meubles et immeubles, destinés à un usage non professionnel, et les avances en comptes courants d’associés ou en comptes de l’exploitant.

Les contribuables peuvent faire leur déclaration via la banque qui, pour les avoirs liquides déjà déposés sur un compte ou qu’une personne veut verser, fait un petit prélèvement de 5% de la somme versée et qui est destiné au Trésor, ou les services de la DGI qui concernent les biens meubles ou immeubles reçus par les avoirs non déclarés. Ici, le contribuable doit avoir recours aux services des Impôts pour s’acquitter d’une contribution libératoire de 5%.

Il faut noter qu’une autre opération de régularisation fiscale très importante concernant les entreprises, a également pris fin en décembre 2020 et avait pour objectif de permettre aux entreprises pas en règle vis-à-vis du fisc de faire la déclaration rectificative au titre de l’IR, l’IS, et la TVA, relative aux exercices 2016, 2017 et 2018. Par ailleurs, les recettes générées par cette opération sont supérieures à 3 milliards de dirhams, et plus de 50 conventions ont été signées par la DGI avec des organisations professionnelles, conclut le quotidien.

Sujets associés : Banques - Impôts - TVA

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Voici ce qu’il faut savoir sur la régularisation des avoirs liquides non déclarés

La Direction générale des impôts (DGI) vient de codifier le mode opératoire du dispositif, pour bénéficier de la contribution libératoire sur les avoirs liquides non déclarés. Mais...

Maroc : un cadeau de la part des services des impôts

Initialement prévue pour s’achever le 30 juin, l’opération de la régularisation volontaire de la situation fiscale du contribuable, lancée en janvier dernier, est prolongée jusqu’au...

Relance de l’économie : les nouvelles mesures fiscales annoncées

En plus du soutien aux secteurs durement touchés par la crise sanitaire, le Projet de Loi de finances rectificative prévoit une série de mesures fiscales en vue de relancer...

Maroc : les biens et comptes à l’étranger doivent être déclarés avant la fin de l’année

L’office de change a décidé de proroger au 31 décembre le délai maximum fixé pour la souscription et le paiement de la contribution libératoire relative à l’opération de...

Nous vous recommandons

Banques

Les banques, en tête des recrutements au Maroc

Les banques marocaines ont beaucoup recruté cette année. Elles ont eu recours à des profils ITrecrutements ainsi qu’à des candidats expérimentés ou titulaires d’un BAC+5.

Le Maroc face à une pénurie de devises

La devise marocaine s’est dépréciée de 5 % par rapport à l’euro et au dollar en une semaine. De leur côté, les banques font face à une pénurie de devises en raison du confinement et de la fermeture des...

Le Maroc, ce pays où le cash est roi

Le Maroc est le pays le plus dépendant du cash. Il est en tête du classement des pays où on paye le plus avec de l’argent liquide.

Maroc : les crédits bancaires aux entreprises privées en hausse

Les crédits bancaires aux entreprises privées ont enregistré une hausse de 5,2% au premier semestre 2020, a indiqué Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : quel est le montant des réserves internationales en devises ?

La banque centrale a indiqué dans son dernier bulletin des indicateurs hebdomadaires, que les réserves internationales nettes de devises au Maroc se sont établies à près de 25,6 milliards de dollars au 27 mars 2020, en hausse de 2,9 % par rapport à la...

Impôts

Maroc : les bonnes surprises de la « taxe de solidarité »

Les recettes de la cotisation sociale de solidarité, une taxe supplémentaire instituée dans la loi des finances, exercice 2021, se sont élevées à 3,3 milliards DH à fin avril 2021.

Saison des conventions fiscales au Maroc

Au Maroc, les conventions fiscales interprofessionnelles s’enchaînent. Les Impôts viennent de conclure un nouvel accord avec l’Ordre national des vétérinaires en matière de déclaration rectificative, portant sur l’IS, l’IR professionnel et la TVA pour les...

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent désormais payer leur vignette en ligne via l’application mobile « Daribati ». Elle est téléchargeable gratuitement sur les plateformes Play Store et App Store.

Du nouveau pour la dotation touristique supplémentaire

Désormais, il existe un guide numérique simplifié pour avoir accès à la dotation touristique supplémentaire. L’Office marocain des changes a fourni lundi, les explications nécessaires sur les conditions de fonctionnement du service « Dotation Touristique...

Gérant d’une société à Casablanca, Dominique Strauss-Kahn cité dans « Pandora Papers »

L’ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, est cité dans l’enquête des « Pandora Papers  » - ces documents obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ)- pour avoir délocalisé son entreprise de conseil à...

TVA

Maroc : la vente d’alcool rapporte gros à l’État

Les taxes imposées à la consommation d’alcool et de bière ont rapporté au premier semestre de l’année 2021 environ 619 millions de dirhams aux comptes de l’État. C’est ce qu’indiquent les données de la Trésorerie générale du royaume...

Maroc : chute importante des recettes fiscales

Une baisse importante des recettes fiscales est prévue d’après les prévisions du projet de Loi de finances (PLF) 2021. Comme on pouvait s’y attendre, les effets néfastes de la crise sanitaire due au Covid-19 seront encore durement ressentis l’année...

Textile / Covid-19 : une grave crise fait planer un arrêt des activités

La crise sanitaire due au Covid-19 n’a pas ménagé le secteur du textile. Face à la menace constante que connaissent les capacités productives du secteur, il est à craindre des fermetures d’unités et des...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc...

Maroc : la croissance économique revue à la hausse en 2021

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 5,2 % cette année, selon les données diffusées par le Comité de veille économique (CVE).