Amnistie Impôts impayés : 1ᵉʳ juillet dernier délai

28 avril 2021 - 19h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Tout contribuable n’ayant pas encore réglé son impôt, droit ou taxe doit le faire avant le 1ᵉʳ juillet pour profiter de l’annulation des pénalités et amendes. La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables les conditions pour bénéficier de cet avantage.

À l’article 6 de la loi de finances 2021, il est prévu que tous frais de recouvrement, amendes, pénalités, majorations liés aux impôts, droits et taxes mis en recouvrement avant le 1ᵉʳ janvier 2020 et non remboursés jusqu’au 31 décembre 2020 seront annulés. Mais pour profiter de cet allègement, il faudra payer la totalité du principal de l’impôt au plus tard le 1ᵉʳ juillet 2021.

En plus, l’intéressé ne devrait pas faire l’objet de procédure de rectification de la base imposable achevée avant le 1ᵉʳ janvier 2021, lors de la signature d’un accord écrit proportionné à l’émission de l’imposition avant cette date. Ceci est valable pour le paiement total ou partiel des pénalités, amendes, majorations et frais de recouvrement, durant les années suivantes.

En ce qui concerne ceux qui doivent seulement les amendes, pénalités, majorations et frais de recouvrement non payés jusqu’au 31 décembre 2020, ils obtiendront une réduction partielle de 50 %, si les 50 % restants sont remboursés avant le 1ᵉʳ juillet 2021.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Amendes - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Maroc : la TGR supprime les pénalités et amendes des impôts et taxes

La Trésorerie générale du royaume (TGR) a décidé d’encourager les contribuables à payer les arriérés d’impôts et taxes et autres créances dus à l’État et aux collectivités...

Maroc : jusqu’à 100% d’allègements accordés sur les arriérés d’impôts

Les contribuables marocains bénéficient d’un important allègement sur les arriérés d’impôts et des charges fiscales imposés au titre de l’année 2020 et restés impayés jusqu’au...

Maroc : entrée en vigueur d’une nouvelle amnistie fiscale

L’amnistie sur les majorations et pénalités de retard sur les impayés d’impôts est effective depuis le 1ᵉʳ janvier 2021 au royaume. Cette mesure concerne les impôts et taxes du...

Fiscalité locale : voici les cadeaux aux contribuables

La nouvelle loi sur la fiscalité locale est en vigueur au royaume depuis le 1ᵉʳ janvier 2021. Elle contient de nombreuses modifications, profitables aux contribuables.

Ces articles devraient vous intéresser :

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

MRE et l’OCDE : l’heure de la renégociation fiscale

Le gouvernement marocain affirme vouloir préserver les intérêts des six millions de Marocains résidant à l’étranger (MRE). Il entend engager dans les prochains jours des négociations avec l’OCDE pour revoir les conventions relatives à l’échange des...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.