Recherche

Maroc : bilan de la lutte contre le Covid-19, un an après la détection du premier cas

© Copyright : DR

2 mars 2021 - 20h50 - Société - Par: G.A

Le 2 mars 2020, le Maroc enregistrait le premier cas de contamination au Covid-19 par le biais d’un Marocain en provenance d’Italie. Depuis, le Royaume a fait du chemin en termes de contamination et de lutte contre la propagation de la pandémie. Entre mesures préventives et restrictives, le lancement d’une campagne nationale de vaccination, les autorités marocaines ont mis tout en œuvre pour limiter les dégâts.

Après l’enregistrement du premier cas de contamination, le Maroc s’est empressé de prendre une série de mesures fortes, avec la mise à contribution des professionnels de la santé, la société civile, le monde de l’entreprise et des finances, l’administration publique, les forces armées et de sécurité. Très tôt, le pays s’est isolé avec la fermeture de l’espace aérien et maritime, la fermeture des mosquées et des lieux susceptibles d’accueillir des manifestations sportives, culturelles et artistiques. Les cafés, restaurants, hammams, ont également reçu l’ordre de fermer. Il en est de même des écoles, universités et tribunaux. L’état d’urgence sanitaire est venu corser la note à partir du 20 mars, rapporte Chine nouvelle.

Sur le plan sanitaire, la capacité clinique du service de réanimation dans plusieurs hôpitaux a été renforcée, la médecine militaire a été mobilisée aux côtés du personnel sanitaire civil. Il y a eu aussi l’installation de plusieurs hôpitaux de campagne dans certaines régions du pays. Les chercheurs et les entreprises tant privées que publiques ont été mobilisés pour la fabrication de respirateurs artificiels et la confection de masques de protection, la production de gels hydro-alcooliques et d’équipements médicaux.

Les mesures restrictives ont fait naître des difficultés au niveau de la population qui s’est retrouvée sans revenus et au chômage pour certains. Pour faire face à cette situation, le roi Mohammed VI a ordonné la création d’un Fonds spécial pour la gestion du nouveau coronavirus. En dehors de cela, un moratoire a été accordé pour les paiements d’impôts et le remboursement des crédits bancaires au profit des TPME (Très Petites et Moyennes Entreprises) et des professions libérales en difficulté.

La gestion par le Maroc de la pandémie du Covid-19, c’est aussi la campagne nationale de vaccination qui a été lancée le 28 janvier dernier par le roi Mohammed VI. L’objectif que poursuit le royaume est de pouvoir immuniser d’ici juin, 80 % de la population. Actuellement la vaccination est élargie aux personnes âgées de 60-64 ans et celles atteintes de maladies chroniques. Elle atteindra le plus de personnes possibles au fur et à mesure que les doses de vaccins (Sinopharm et AstraZeneca) attendues seront acheminées vers le Maroc. Pour le moment, un total de 3 435 997 personnes ont reçu la première dose du vaccin et 161 906 personnes en ont reçu la deuxième, selon le ministère de la Santé.

Le nombre de cas actifs est de 5 985 à ce jour, la courbe de mortalité hebdomadaire enregistre la plus forte baisse pour atteindre 1,8 %, et le taux de guérison est de 98 %. Le nombre total de cas confirmés est de 483 654, dont 8 623 décès et 469 046 guérisons, précise la même source.

Mots clés: Bilan , Ministère de la Santé , Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Etat d’urgence au Maroc , Vaccin anti-Covid-19

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact