Maroc : les cafés et restaurants exigent l’aide l’Etat

11 mai 2021 - 12h40 - Economie - Ecrit par : J.D

Désarçonnés par les effets de la pandémie du Covid-19, les professionnels de cafés et restaurants ne baissent pas les bras même si une information non confirmée fait croire que leurs entreprises pourraient être autorisées à ouvrir jusqu’à 23 h après le mois du ramadan. Ils proposent à l’exécutif, un plan pour la relance.

À l’issue d’une réunion tenue récemment, les cafetiers et restaurateurs réunis en majorité au sein de l’Association nationale des patrons de cafés et de restaurants (ANPCR), réclament au profit des salariés du secteur, une indemnité de perte d’emploi temporaire y compris ceux qui ne sont pas déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Ceci avec l’engagement de la part des employeurs de les garder pour une durée minimale de six mois.

En faveur des salariés qui ont été mis définitivement au chômage, l’ANPCR invite l’exécutif à leur octroyer d’ici la fin de la pandémie, un montant correspondant à 30 % de leur salaire. L’association professionnelle réclame également que le gouvernement prenne en charge et ce pour la période s’étalant depuis le début de la pandémie, la moitié des cotisations mensuelles, de même qu’il prolongerait de deux ans supplémentaires l’exonération des pénalités et amendes liées à la CNSS.

Ils exigent en outre une exonération de la taxe d’occupation du domaine public ainsi que des amendes y afférentes, pour les années 2020 et 2021, la taxe professionnelle. L’association des professionnels demande enfin que l’on arrête la suspension de la fourniture d’eau et d’électricité, à planifier sur 24 mois la durée de versement des indemnités, et ce une fois la pandémie terminée.

Frappés de plein fouet par les mesures imposées par le Covid-19, les cafés et restaurants qui font vivre pas moins de 2 millions de personnes au Maroc, ont enregistré une baisse de quelque 60 % de leur chiffre d’affaires cumulé avec la menace de fermeture d’au-moins le quart des entreprises.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : CNSS - Alimentation - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Restauration : les professionnels réclament une feuille de route

Le secteur des métiers de la bouche reprend progressivement au Maroc, après des mois de cessation du fait de la crise sanitaire. Mais le bilan reste mitigé, poussant les...

Rabat : les professionnels des cafés et restaurants en colère

Les professionnels des cafés et restaurants de Rabat ont tenu samedi une réunion pour dénoncer la décision du conseil communal de la ville fixant la redevance pour...

Le blues des restaurateurs marocains

L’été 2021 devait apporter un peu d’espoir aux professionnels du tourisme et de la restauration. Mais avec les nouvelles mesures de restriction mises en place pour faire face à...

Cafés et restaurants : le gouvernement promet un soutien aux professionnels du secteur

Les autorités marocaines ont annoncé sans grande précision, un appui au profit du secteur des cafés et restaurants engagé dans un mouvement de débrayage dès vendredi sur toute...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Pénurie de lait : les Marocains prennent d’assaut les magasins

Pour contrer la ruée des Marocains vers le lait, plusieurs supermarchés ont décidé de limiter sa vente. Une mesure censée éviter des ruptures de stock.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Capgemini a recruté cette année 2000 ingénieurs au Maroc

Le Maroc entend devenir l’une des destinations mondiales de l’ingénierie technologique. À cet effet, le gouvernement a signé, mardi, deux mémorandums d’entente avec Capgemini, entreprise internationale spécialisée dans le conseil et la transformation...

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.