Le blues des restaurateurs marocains

4 août 2021 - 18h20 - Ecrit par : G.A

L’été 2021 devait apporter un peu d’espoir aux professionnels du tourisme et de la restauration. Mais avec les nouvelles mesures de restriction mises en place pour faire face à la flambée des cas de contamination enregistrée ces dernières semaines, c’est à nouveau le désarroi.

Les professionnels du tourisme et de la restauration espéraient profiter de l’allègement des mesures restrictives et l’arrivée en vacances des MRE. Mais malheureusement, les cas positifs et graves du Covid-19 ont connu une hausse et des mesures draconiennes ont été prises pour éviter que le Maroc sombre à nouveau dans le chaos. Les acteurs du tourisme et de la restauration ont manifesté leur désarroi à travers un sit-in organisé devant les sièges de la Wilaya de l’Oriental et la municipalité d’Oujda.

À lire : Maroc : grogne des patrons des cafés et restaurants

« De par sa nature, le travail des traiteurs et professionnels des fêtes est organisé, car on opère par commandes précises et chiffrées. Certes, il arrive que l’organisateur de la fête invite plus de personnes, mais nous sommes rodés à une marge de manœuvre de 10 % », confie Abdelkader Badaoui, président de la Fédération marocaine des organisateurs des fêtes, cité par l’Économiste.

À lire : Maroc : les cafés et restaurants menacent d’une grève générale

Les membres de cette fédération ne comprennent pas pourquoi les cérémonies de mariage et de fêtes sont frappées d’interdiction alors que les souks et supermarchés qui grouillent de monde ne sont pas fermés. Ils désapprouvent la décision et expliquent qu’on aurait pu leur demander de réduire le nombre de tables de commande, d’insister sur l’organisation de ces événements dans des espaces ouverts avec des notifications précises à respecter, au lieu de prendre une décision qui va achever le peu de force qui reste aux professionnels du secteur.

À lire : Maroc : colère des restaurateurs et cafetiers

Plus de 2 millions de Marocains travaillent dans le secteur et ils peuvent se retrouver au chômage si rien n’est fait. « Sans revenus stables, on a besoin de travailler chaque jour pour subvenir à nos besoins au risque de perdre notre dignité », fait observer une professionnelle. Il en est de même pour les propriétaires de cafés et restaurants qui pensent que leur secteur n’a pas à payer pour le reste. Selon les nouvelles mesures, les cafés et restaurants doivent fermer à 21 heures. Injuste, pensent certains propriétaires, qui expliquent qu’on leur demande de fermer à l’heure où les restaurants et les cafés doivent recevoir de nombreux clients.

Tags : Tourisme - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : le SOS des restaurants

À travers une lettre adressée à plusieurs instances, la Confédération Marocaine des Métiers de Bouche (CMMB) défend l’intérêt du secteur de la restauration durement touché par la crise...

Cafés et restaurants : le gouvernement promet un soutien aux professionnels du secteur

Les autorités marocaines ont annoncé sans grande précision, un appui au profit du secteur des cafés et restaurants engagé dans un mouvement de débrayage dès vendredi sur toute...

Maroc : les cafés et restaurants exigent l’aide l’Etat

Désarçonnés par les effets de la pandémie du Covid-19, les professionnels de cafés et restaurants ne baissent pas les bras même si une information non confirmée fait croire que...

Au Maroc, 80% des restaurants sont menacés de faillite

La crise sanitaire liée au coronavirus frappe durement les restaurateurs marocains. 80 % des restaurants risquent, aujourd’hui, la faillite.

Nous vous recommandons

Un patrouilleur marocain expulse des bateaux espagnols des eaux ... espagnoles

Un patrouilleur de la Marine royale marocaine a poursuivi et expulsé samedi au moins trois bateaux de pêche espagnols des eaux marocaines. Les pêcheurs espagnols assurent pourtant qu’ils naviguaient dans les eaux...

Marrakech : saisie de plusieurs tonnes de dattes impropres à la consommation

Des tonnes de dattes impropres à la consommation ont été saisies cette semaine à Marrakech. Informé, l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) a procédé à leur destruction et une enquête a été ouverte afin d’identifier les...

Retour probable de la série culte H, selon Ramzy Bédia

Invité à l’émission « En aparté » de Canal +, l’acteur franco-algérien Ramzy Bédia a fait des révélations sur le trio mythique qu’il formait avec Éric Judor et Jamel Debbouze dans la série H.

La Chine s’intéresse à la deuxième ligne du TGV marocain, Al Boraq

La Chine manifeste un intérêt pour la construction de la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera Casablanca et Agadir.

Sommet arabe : le Maroc dénonce les provocations de l’Algérie

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a signalé les agissements déplacés de l’Algérie à la réunion préparatoire du sommet arabe, condamnant des actes qui violent les textes de l’organisation. Une réaction aussitôt attaquée par Alger qui évoque une...

Les compagnies aériennes battent des records vers le Maroc

Alors que la demande est très forte pour la saison estivale, bon nombre de compagnies continuent d’annuler des vols vers destinations comme le Maroc en raison du manque de personnel naviguant et de la grève des...

Décès de l’acteur franco-marocain Jade Chkif

Alors qu’il était venu au Maroc se ressourcer, l’acteur franco-marocain Jad Chkif ne repartira plus à Chartres en France, où il vit. Il est décédé subitement vendredi, à l’âge de 41 ans. Ses proches et ses amis encore sous le choc de cette disparition...

Un an de prison pour l’auteur de l’agression sexuelle filmée à Tanger

Le tribunal de première instance de Tanger a condamné jeudi 16 décembre le principal suspect de l’agression sexuelle filmée d’une jeune fille — un mineur de 17 ans — à un an de prison.

Medhi Benatia s’exprime sur l’affaire Hakim Ziyech

L’ancien international marocain, Medhi Benatia s’est exprimé sur le refus de Hakim Ziyech de rejoindre la sélection pour participer aux barrages de la coupe du Monde, révélant qu’il a tenté de jouer les intermédiaires dans ce dossier, en...

Barcelone : atterrissage d’urgence d’un avion de Ryanair à destination du Maroc

Un Boeing 737 de Ryanair assurant la liaison Bruxelles-Oujda est retourné « en urgence » à l’aéroport de Barcelone en raison de problèmes techniques.