Recherche

Maroc : colère des restaurateurs et cafetiers

© Copyright : DR

28 juin 2021 - 15h40 - Economie - Par: A.T

Colère et déception dans les rangs des professionnels du commerce. Face aux nombreuses défaillances et surtout à l’indifférence du gouvernement, Noureddine El Harrak, président de l’Association nationale des propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc a appelé à une séparation du secteur du commerce et l’industrie au sein du gouvernement.

Dans une interview accordée à Al 3omk, en prélude à la grande rencontre des professionnels de cafés et de restaurants, qui se tiendra samedi prochain, El Harrak a exprimé son mécontentement face au désintérêt du gouvernement face à leurs revendications.

Selon lui, la promesse d’El Othmani le mois dernier, d’organiser des rencontres urgentes avec les ministères de Benchaâboun et d’Elalamy afin de trouver des solutions aux problèmes spécifiques de ses pairs, n’a pas été tenue. Ce qui l’amène à affirmer qu’à ce jour, le bilan de sa réunion avec le Chef du gouvernement sur « le dossier revendicatif » est « quasiment nul ». « Le gouvernement n’a pas bougé le petit doigt pour satisfaire les professionnels malgré l’expiration du délai imparti et les promesses verbales », a-t-il déploré.

A lire : Maroc : grève annoncée dans les cafés et restaurants

Face à cette incapacité, l’association exige, désormais, une séparation du secteur commercial de celui de l’industrie au ministère, explique le président, soulignant que le ministère de tutelle ne rend aucun service aux professionnels du commerce, et donne la priorité à l’industrie.

El Harrak s’étonne également du retard pris par le gouvernement depuis 2018, pour élaborer une étude stratégique sur les failles juridiques que connaît le secteur des cafés et des restaurants dans le Royaume.

Mots clés: Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies , Associatif , Restauration , Conseil de gouvernement , Saâdeddine El Othmani

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact