Maroc : colère des restaurateurs et cafetiers

28 juin 2021 - 15h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Colère et déception dans les rangs des professionnels du commerce. Face aux nombreuses défaillances et surtout à l’indifférence du gouvernement, Noureddine El Harrak, président de l’Association nationale des propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc a appelé à une séparation du secteur du commerce et l’industrie au sein du gouvernement.

Dans une interview accordée à Al 3omk, en prélude à la grande rencontre des professionnels de cafés et de restaurants, qui se tiendra samedi prochain, El Harrak a exprimé son mécontentement face au désintérêt du gouvernement face à leurs revendications.

Selon lui, la promesse d’El Othmani le mois dernier, d’organiser des rencontres urgentes avec les ministères de Benchaâboun et d’Elalamy afin de trouver des solutions aux problèmes spécifiques de ses pairs, n’a pas été tenue. Ce qui l’amène à affirmer qu’à ce jour, le bilan de sa réunion avec le Chef du gouvernement sur « le dossier revendicatif » est « quasiment nul ». « Le gouvernement n’a pas bougé le petit doigt pour satisfaire les professionnels malgré l’expiration du délai imparti et les promesses verbales », a-t-il déploré.

A lire : Maroc : grève annoncée dans les cafés et restaurants

Face à cette incapacité, l’association exige, désormais, une séparation du secteur commercial de celui de l’industrie au ministère, explique le président, soulignant que le ministère de tutelle ne rend aucun service aux professionnels du commerce, et donne la priorité à l’industrie.

El Harrak s’étonne également du retard pris par le gouvernement depuis 2018, pour élaborer une étude stratégique sur les failles juridiques que connaît le secteur des cafés et des restaurants dans le Royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Associatif - Restauration - Saâdeddine El Othmani - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : les cafés et restaurants exigent l’aide l’Etat

Désarçonnés par les effets de la pandémie du Covid-19, les professionnels de cafés et restaurants ne baissent pas les bras même si une information non confirmée fait croire que...

Maroc : grève annoncée dans les cafés et restaurants

À l’initiative de leur fédération, les cafetiers et restaurateurs du Maroc vont entamer vendredi 9 avril prochain, une grève nationale pour, disent-ils, dénoncer le « refus du...

Cafés et restaurants : le gouvernement promet un soutien aux professionnels du secteur

Les autorités marocaines ont annoncé sans grande précision, un appui au profit du secteur des cafés et restaurants engagé dans un mouvement de débrayage dès vendredi sur toute...

Les cafés et les restaurants sans autorisation dans le collimateur de la mairie de Rabat

La maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, a sommé tous les cafés, restaurants et petits commerçants de la capitale, ne disposant pas d’une autorisation administrative d’exercer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.