Les cafés et les restaurants sans autorisation dans le collimateur de la mairie de Rabat

2 mars 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La maire de Rabat, Asmaa Rhlalou, a sommé tous les cafés, restaurants et petits commerçants de la capitale, ne disposant pas d’une autorisation administrative d’exercer d’engager, dès le 4 mars, le processus de régularisation de leur situation.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, la maire de Rabat affirme qu’il a été constaté que de nombreux cafés, restaurants et commerçants exercent leurs activités sans être munis d’une autorisation administrative que délivrent les services relevant de la commune. Par conséquent, elle leur a donné un ultimatum pour engager le processus de régularisation de leur situation.

À lire : Maroc : de nouveaux commerces et cafés sanctionnés

« Entre le 4 mars et le mois de juin, les commerçants concernés par cet avis doivent régulariser leur situation auprès de la commune où un guichet spécial va être établi », a martelé Asmaa Rhlalou. Elle menace de prendre des mesures coercitives, qui peuvent aller jusqu’à la fermeture des commerces à l’encontre des commerçants indélicats.

À lire : Les commerces, cafés, restaurants de Fès sommés de fermer

Aux yeux de certains conseillers locaux, l’imposition de cette autorisation aux cafés et aux restaurants s’explique par une volonté d’augmenter les recettes fiscales de la mairie de Rabat, dont la trésorerie est déficitaire depuis plusieurs années.

Sujets associés : Administration - Rabat - Restauration

Aller plus loin

Maroc : colère des restaurateurs et cafetiers

Colère et déception dans les rangs des professionnels du commerce. Face aux nombreuses défaillances et surtout à l’indifférence du gouvernement, Noureddine El Harrak, président...

Les commerces, cafés, restaurants de Fès sommés de fermer

Quelques jours après la reprise de leurs activités, les commerces, cafés, restaurants… de la ville de Fès ont été sommés de fermer, ce lundi, par le ministère de l’Intérieur.

Tanger : des cafés clandestins passent outre le couvre-feu

Plusieurs dizaines de personnes ont été interpelées cette semaine à Tanger, dans deux cafés ouverts au-delà de 20 heures, heure légale du couvre-feu en vigueur durant le mois...

Maroc : de nouveaux commerces et cafés sanctionnés

Les autorités locales de la province de Kelaâ des Sraghna ont fermé quatre cafés et trois commerces. C’est suite à la violation des mesures sanitaires et de prévention contre la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le rapport sur les ressources humaines annexé au projet de Loi de Finances 2024 indique que le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique marocaine a augmenté de 18,08 %, passant de 7 250 dirhams en 2013 à 8 561 dirhams en 2023.

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Maroc : Laftit veut mettre fin à « l’héritage » des agréments de taxis

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a décidé d’encadrer le transfert des agréments des taxis. De nouvelles conditions ont été ainsi définies.

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.