Recherche

Cafés et restaurants : le gouvernement promet un soutien aux professionnels du secteur

© Copyright : DR

10 avril 2021 - 09h00 - Economie - Par: J.D

Les autorités marocaines ont annoncé sans grande précision, un appui au profit du secteur des cafés et restaurants engagé dans un mouvement de débrayage dès vendredi sur toute l’étendue du territoire national pour contraindre le gouvernement à prendre des mesures d’urgence destinées à sauver la restauration et à assouplir les restrictions durant le mois de Ramadan.

L’information a été portée au cours d’une réunion tenue mardi, aux patrons de cafés et restaurants reçus par les autorités de la Direction générale du commerce pour désamorcer le mécontentement et trouver un point d’accord.

La même source annonce que les officiels de cette direction sous tutelle du ministère du Commerce, ont expliqué à leurs vis-à-vis que concernant la fermeture des cafés et restaurants, le gouvernement a suivi les recommandations du comité scientifique pour la lutte contre la propagation du Covid-19.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a promis aux représentants de l’Association nationale des patrons de cafés et restaurants du Maroc d’apporter un soutien aux professionnels, pour atténuer les conséquences de la décision de fermer la nuit au cours du mois de Ramadan afin de réduire les pertes attendue, indique Hespress, qui croit savoir que cette promesse n’a pas permis de désamorcer la colère des professionnels du secteur.

« Ils ont refusé de renoncer à cette action de protestation et ce, jusqu’à ce qu’ils reçoivent des promesses rassurantes qui répondent à leurs demandes, à travers l’organisation d’une réunion conjointe qui regroupe les différents ministères concernés, dont celui de l’Intérieur », détaille Hespress.

Pendant ce temps, note la même source, certains patrons de cafés et de restaurants de la ville de Marrakech, se disant disposés au dialogue et légalistes, ont exprimé leur refus de débrayer vendredi.

Faut-il le souligner, avec le couvre-feu à 20 heures pendant le Ramadan, les cafés et restaurants pourront servir le plat de « l’Iftar » après la rupture du jeûne vers 19h30.

Plusieurs rencontres d’échanges sont annoncées. Une première entre les professionnels du secteur et le directeur général des impôts et une seconde prévue conjointement avec le ministère de l’Industrie, le ministère de l’Emploi, la Direction générale des Impôts, ainsi que le gouverneur des collectivités locales, afin de parvenir à des solutions communes qui sauvent le secteur.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Direction générale des impôts (DGI) , Ministère de l’Intérieur Maroc , Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies , Ministère de l’Economie et des Finances , Restauration

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact