Cafés et restaurants : le gouvernement promet un soutien aux professionnels du secteur

10 avril 2021 - 09h00 - Economie - Ecrit par : J.D

Les autorités marocaines ont annoncé sans grande précision, un appui au profit du secteur des cafés et restaurants engagé dans un mouvement de débrayage dès vendredi sur toute l’étendue du territoire national pour contraindre le gouvernement à prendre des mesures d’urgence destinées à sauver la restauration et à assouplir les restrictions durant le mois de Ramadan.

L’information a été portée au cours d’une réunion tenue mardi, aux patrons de cafés et restaurants reçus par les autorités de la Direction générale du commerce pour désamorcer le mécontentement et trouver un point d’accord.

La même source annonce que les officiels de cette direction sous tutelle du ministère du Commerce, ont expliqué à leurs vis-à-vis que concernant la fermeture des cafés et restaurants, le gouvernement a suivi les recommandations du comité scientifique pour la lutte contre la propagation du Covid-19.

Le ministère de l’Industrie et du Commerce a promis aux représentants de l’Association nationale des patrons de cafés et restaurants du Maroc d’apporter un soutien aux professionnels, pour atténuer les conséquences de la décision de fermer la nuit au cours du mois de Ramadan afin de réduire les pertes attendue, indique Hespress, qui croit savoir que cette promesse n’a pas permis de désamorcer la colère des professionnels du secteur.

« Ils ont refusé de renoncer à cette action de protestation et ce, jusqu’à ce qu’ils reçoivent des promesses rassurantes qui répondent à leurs demandes, à travers l’organisation d’une réunion conjointe qui regroupe les différents ministères concernés, dont celui de l’Intérieur », détaille Hespress.

Pendant ce temps, note la même source, certains patrons de cafés et de restaurants de la ville de Marrakech, se disant disposés au dialogue et légalistes, ont exprimé leur refus de débrayer vendredi.

Faut-il le souligner, avec le couvre-feu à 20 heures pendant le Ramadan, les cafés et restaurants pourront servir le plat de « l’Iftar » après la rupture du jeûne vers 19h30.

Plusieurs rencontres d’échanges sont annoncées. Une première entre les professionnels du secteur et le directeur général des impôts et une seconde prévue conjointement avec le ministère de l’Industrie, le ministère de l’Emploi, la Direction générale des Impôts, ainsi que le gouverneur des collectivités locales, afin de parvenir à des solutions communes qui sauvent le secteur.

Sujets associés : Restauration - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Ministère de l’Economie et des Finances - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Direction générale des impôts (DGI) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : grève annoncée dans les cafés et restaurants

À l’initiative de leur fédération, les cafetiers et restaurateurs du Maroc vont entamer vendredi 9 avril prochain, une grève nationale pour, disent-ils, dénoncer le « refus du...

Maroc : colère des restaurateurs et cafetiers

Colère et déception dans les rangs des professionnels du commerce. Face aux nombreuses défaillances et surtout à l’indifférence du gouvernement, Noureddine El Harrak, président...

Le blues des restaurateurs marocains

L’été 2021 devait apporter un peu d’espoir aux professionnels du tourisme et de la restauration. Mais avec les nouvelles mesures de restriction mises en place pour faire face à...

Maroc : les cafés et de restaurants ouverts jusqu’à 23h ?

Alors que des informations font état de l’ouverture des cafés et restaurateurs jusqu’à 23 h dès la fin du mois de ramadan, les professionnels du secteur s’impatientent. Leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : que sait-on de la réforme de l’Impôt sur le revenu ?

La révision de l’impôt sur le revenu se précise. Fouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, a présenté les grands axes de la réforme.

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Voici le guide fiscal 2023 des MRE (douane)

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de dévoiler son guide fiscal pour l’année 2023 à destination des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.