Le Maroc en colère contre la justice française

4 septembre 2018 - 20h10 - France - Ecrit par : Bladi.net

Les relations entre le Maroc et la France sont à nouveau tendues avec la convocation lundi du magistrat français de liaison au Maroc pour s’expliquer sur les récentes convocations de journalistes marocains par la justice française.

Selon des sources citées par le site Hespress, le ministère de la Justice marocain a convoqué lundi le magistrat français de liaison au Maroc pour qu’il fournisse des explications suite à la convocation par la justice française le mois prochain de deux journalistes marocains, en l’occurence Naïm Kamal et Narjis Rerhaye en vue de leur mise en examen dans le cadre d’une plainte déposée par Mustapha Adib.

Ex-capitaine des Forces armées royales, Adib avait porté plainte pour diffamation suite à un article intitulé « l’honneur perdu d’un ex-capitaine qui confond justice traditionnelle et caniveau ».

Il y a quelques jours, le magazine Jeune Afrique révélait que « les autorités marocaines n’ont toujours pas digéré » la promesse faite par Emmanuel Macron de s’occuper personnellement de l’affaire d’un détenu français actuellement incarcéré au Maroc dans une affaire de terrorisme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Médias - Mustapha Adib - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

La France reconnaît un dysfonctionnement après la convocation de plusieurs journalistes marocains

Suite à la convocation par un juge d’instruction français de plusieurs journalistes marocains en vue d’une mise en examen en France, la ministre française Nicole Belloubet a...

La justice française annule la convocation de plusieurs journalistes marocains

On ne parlera pas de pressions politiques mais c’est tout comme. Les convocations de plusieurs journalistes marocains en vue d’une mise en examen le 8 octobre prochain par la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.