Maroc : découverte importante de gaz naturel au large de Larache

10 janvier 2022 - 12h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Un nouveau réservoir de gaz naturel a été découvert au large de Larache par la plateforme de forage semi-submersible Stena Don qui réalise des opérations de forages de deux puits du gisement “Anchois” pour le compte de la société britannique, Chariot Oil & Gas.

« Le puits Anchois-2 a été foré en toute sécurité et efficacement à une profondeur totale mesurée de 2 512 mètres par la plateforme de forage Stena Don dans 381 m d’eau », indique la compagnie britannique dans un communiqué. Cette plateforme de forage est arrivée le 13 décembre 2021 au large de la ville de Larache, pour réaliser les opérations de forages de deux puits du gisement “Anchois”, qui fait partie du permis d’exploration Lixus détenu à 75 % par Chariot Oil & Gas et 25 % par l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM).

À lire : Maroc : Chariot Oil & Gas démarre le forage d’un puits au large de Larache

« L’interprétation préliminaire des données confirme la présence d’accumulations importantes de gaz dans les objectifs d’évaluation et d’exploration du puits Anchois-2 avec une valeur nette calculée de gaz totalisant plus de 100 mètres, comparativement à 55 mètres dans le puits de découverte Anchois-1 », souligne l’entreprise britannique, précisant que « des réservoirs de haute qualité ont été trouvés dans tous les sables gazeux ». Adonis Pouroulis, PDG par intérim de la société britannique, se dit ravi d’annoncer que Chariot, en plus de mener avec succès une opération de puits d’évaluation, a fait une importante découverte de gaz au puits Anchois-2 qui dépasse largement nos attentes. «  Il s’agit d’un résultat formidable  », dit-il.

À lire : Nouvelles explorations pétrolières au large du Maroc

Le responsable affiche un certain optimisme. « Nous continuons à mener des analyses plus approfondies des données recueillies à partir du puits. Nous croyons déjà que le résultat sera exceptionnel pour l’entreprise », a-t-il ajouté, se réjouissant du fait que le projet Anchois se rapproche de son objectif de fournir un carburant de transition propre pour soutenir le Maroc dans sa croissance industrielle et économique. Prochaine étape ? La plate-forme Stena Don se déplacera ensuite vers le puits de découverte de gaz Anchois-1 pour effectuer des opérations de rentrée dans le but d’évaluer l’intégrité du puits foré précédemment et, en cas de succès, de fournir un futur puits de production, annonce l’entreprise britannique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grande-Bretagne - Larache - Gaz

Aller plus loin

Maroc : un champ gazier entre en production en 2024

La production de gaz sur le champ gazier Anchois au large de Larache pourrait probablement démarrer en 2024 ou 2025, selon Francis Perrin, Senior fellow au Policy Center for the...

Maroc : Chariot Oil & Gas trouve un acheteur pour le gaz de Larache

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière Chariot Oil & Gas a trouvé un « acheteur pour le gaz » de son gisement Anchois, situé au large de Larache, dans...

Gaz : des résultats au-delà des attentes au large de Larache

Les ressources gazières d’Anchois ont dépassé largement les estimations, selon les résultats de la certification. La société Chariot va démarrer l’exploitation du puits, tout en...

Nouvelle découverte d’argent et de cuivre au Maroc

La société minière basée à Londres, Alterian, annonce avoir découvert du « cuivre et de l’argent à haute teneur » dans son projet Azrar situé dans l’ouest des montagnes de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.