Le Maroc contraint de recruter des médecins à l’étranger

25 avril 2021 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

Depuis quelques années, le Maroc souffre d’un déficit des professionnels de santé. Cette situation qui s’est aggravée avec la crise sanitaire, appelle des mesures d’urgence.

Pour atténuer cette pénurie de médecins et surtout avec la généralisation de la couverture médicale, le gouvernement doit réformer son système de santé en augmentant le nombre de postes budgétaires octroyés à la santé et inciter les médecins étrangers à s’installer au Maroc. Dans ce sens, les autorités envisagent d’alléger la procédure afin de faciliter l’accès aux médecins étrangers. Actuellement, le Maroc dispose de 12 034 dont 3857 médecins généralistes, 7559 médecins spécialistes, 458 dentistes et 160 pharmaciens contre 7414 médecins spécialistes, 3818 médecins généralistes, 456 dentistes et 160 pharmaciens en 2018, indique la carte sanitaire.

Seulement 492 pédiatres, 456 gynécologues, 439 anesthésistes-réanimateurs, 402 radiologues, 350 traumatologues, 344 chirurgiens, 330 ophtalmologues, 309 cardiologues, 255 néphrologues, 222 psychiatres, 211 dermatologues et 185 urologues exercent au Maroc, fait savoir Aujourd’hui Le Maroc. Pire, en neurochirurgie on compte 134 médecins, 128 médecins en oncologie, 63 en hématologie, 47 en médecine nucléaire, 42 en chirurgie cardio-vasculaire, 42 en réanimation médicale, 39 en chirurgie cancérologie, 32 en médecine d’urgence et de catastrophe, 15 en immunologie, 4 en toxicologie, 4 en physiologie et 2 en anatomie. Pour le corps paramédical dans le public, son effectif est de 31 657 contre 29 738 en 2018 dont 14 093 infirmiers polyvalents et 4371 sages-femmes.

En ce qui concerne la répartition par région, la région de Casablanca-Settat tient le haut du tableau avec 2990 médecins. Suivent les régions de Fès-Meknès avec 1749, Rabat-Salé-Kénitra avec 1688, Marrakech-Safi avec 1658, l’Oriental avec 1048 et Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 870. Par contre, à Souss-Massa les médecins sont au nombre de 584, 575 à Beni Mellal-Khénifra, 395 à Drâa-Tafilalet, 216 à Guelmim-Oued Noun, 181 à Laayoune-Sakia El Hamra et 80 à Dakhla-Oued Eddahab.

Pour les infrastructures, le royaume dispose actuellement de 149 hôpitaux dans le public, avec une capacité de 23 931 lits et 10 hôpitaux psychiatriques avec une capacité de 1454 lits. Le pays ne compte que 113 centres d’hémodialyse avec 2213 appareils de dialyse. En dehors de ces chiffres, le royaume affiche également une grande pénurie de matériel surtout en ce qui concerne les équipements biomédicaux et installations de haute technologie.

Sujets associés : Investissement - Santé - Emploi - Alerte - Ministère de la Santé - Conseil de gouvernement - Déficit - Logistique

Aller plus loin

Le Maroc va recruter des médecins étrangers

Désormais, le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers et à l’investissement étranger dans le secteur de la santé. Une bonne nouvelle qui intervient au moment où le pays...

Maroc : le recrutement de médecins étrangers ne plait pas à tout le monde

L’Ordre national des médecins manifeste son opposition au projet des autorités marocaines de recruter des médecins étrangers. Il remet également en cause la valeur scientifique...

Près de 6 150 médecins marocains travaillent en France

Près de 6150 médecins interviennent dans les centres hospitaliers français alors que le Maroc souffre d’un manque criant de personnel de santé.

Le Maroc ouvre sa médecine aux étrangers

Le Maroc entend recruter des médecins étrangers. Le projet de loi devant autoriser l’ouverture du secteur de la santé aux compétences étrangères a été adopté jeudi, par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : fort engouement pour le statut d’auto-entrepreneur

Le nombre d’auto-entrepreneurs continue d’augmenter au royaume. Fin 2021, ils étaient 373 663, soit quatre fois plus qu’il y 4 ans, d’après les chiffres la Direction Générale des Impôts (DGI).

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...