Maroc : les défis à relever pour relancer l’habitat et l’urbanisme

24 mai 2021 - 11h40 - Economie - Ecrit par : A.P

De nombreux défis doivent être relevés pour favoriser la relance du secteur de l’habitat et de l’urbanisme, a indiqué samedi, Nezha Bouchareb, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

« Le secteur de l’habitat et de l’urbanisme a réussi à enregistrer de bons résultats, malgré l’impact négatif de la pandémie », a déclaré Bouchareb, lors d’une conférence sur le thème « La relance du secteur de l’habitat et de l’urbanisme : de nouveaux défis face à la crise », organisée par l’Université Abdelmalek Essaâdi (UAE), en partenariat avec le ministère, rapporte La MAP. Le secteur a donc été résilient face à la crise grâce au leadership du Roi Mohammed VI qui a su mettre en place des politiques pour engager la dynamique de solidarité, le développement de la chaine de valeur, la dématérialisation des procédures, et assurer la promotion de la demande, le maintien de l’emploi et l’implication des professionnels du secteur, fait savoir la ministre.

« La nouvelle dynamique est déjà lancée, il suffit de s’y inscrire », a ensuite soutenu Bouchareb, indiquant que la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en plus de ses richesses halieutiques et en biodiversité, est un vivier de ressources humaines qualifiées qu’il faudra exploiter dans le développement de l’économie bleue. La ministre invite aussi à œuvrer pour une justice sociale et spatiale, ce qui passe par une réduction des disparités sociales et des inégalités spatiales afin de répondre aux besoins des citoyens.

Pour le président de l’Université Abdelmalek Essaâdi, Bouchta El Moumni, ce séminaire vise à contribuer à développer de nouvelles visions et à lier les enjeux pratiques aux perspectives scientifiques, conformément à la vision du roi Mohammed VI. Elle est l’occasion d’aborder les différentes mesures prises ou à prendre pour relever les défis actuels et futurs, à l’aune de la crise sanitaire. Des experts, présidents d’établissements d’enseignement supérieur relevant de l’université, professeurs, professionnels, étudiants chercheurs, responsables du secteur de l’habitat et de l’urbanisme, et divers acteurs de la société civile, ont pris part à ces échanges qui ont été sanctionnés par la signature d’une convention de partenariat entre le ministère et l’université, en vue de promouvoir la recherche scientifique et la formation au service du développement durable.

Sujets associés : Immobilier - Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville - Nezha Bouchareb

Aller plus loin

Comment relancer l’habitat et l’urbanisme à Fès-Meknès ?

La ministre Nouzha Bouchareb est allée vendredi dernier, à la rencontre des représentants des organisations professionnelles des secteurs de l’habitat et de l’urbanisme de la...

Maroc : voici ce qui va changer dans le secteur de l’habitat

Le ministère de l’Habitat, de l’aménagement du territoire et de la politique de la ville prépare une nouvelle génération de cahiers des charges.

Urbanisme au Maroc : des sanctions en perspective pour des présidents de communes

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a instruit les walis et les gouverneurs à l’effet de sanctionner sévèrement toutes les violations qui entachent le secteur de...

Comment le Maroc entend insuffler une nouvelle dynamique au secteur de l’habitat

Le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a pris de nouvelles mesures consignées dans la loi de finances...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le château de Gretz-Armainvilliers, ancienne propriété du roi Hassan II

Le roi Hassan II n’avait pas seulement un goût prononcé pour les voitures de luxe. Il était aussi un amoureux de belles demeures et avait acquis une auprès de la famille Rothschild.

Au Maroc, la filière de la location saisonnière se requinque

La location immobilière saisonnière au Maroc suscite un fort engouement à mesure qu’approchent les vacances. De quoi revigorer le secteur après deux années de disette dues à la crise sanitaire de Covid-19.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.