Le Maroc déploie des vedettes Fearless pour sécuriser le littoral

11 novembre 2023 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc se donne les moyens pour mieux renforcer la surveillance du littoral, mais aussi lutter contre le crime en milieu maritime. Le royaume a réceptionné des vedettes Super Intercepteur 52 Fearless, un modèle ultrarapide du constructeur naval américain Metal Shark.

La branche navale de la Gendarmerie royale du Maroc a récemment réceptionné quatre nouvelles vedettes Super Intercepteur 52 Fearless, ce qui porte à 15 le nombre total d’unités dont dispose sa flotte à 15, fait savoir le média spécialisé espagnol Defensa. La Gendarmerie royale dispose déjà d’un modèle du 52 Fearless Super Interceptor. La Marine royale avait également acquis 10 de ces appareils dans le cadre de la coopération militaire entre le Maroc et les États-Unis. Des images publiées sur le site montrant les unités portant les numéros M15 et M18 confirment que la Marine royale en possède.

À lire :Lutte contre le crime : du matériel haut de gamme pour la Gendarmerie marocaine

Développé en réponse à la demande croissante des opérateurs militaires pour des navires d’interdiction plus grands et plus rapides, le 52 Fearless Super Interceptor offre une plus grande portée et une meilleure tenue en mer. Ce patrouilleur de très haute performance qui 57 pieds 6 pouces (17,52 mètres) est capable de naviguer en haute mer. Le navire représente une avancée radicale tout en bénéficiant d’un plan de roulement largement éprouvé et de plus d’une décennie de lignées de bateaux parents. Doté de deux moteurs in-bord diesel MAN 12 cylindres de 1 650 chevaux couplés à des transmissions de surface Arneson ASD14 via des transmissions ZF, il peut atteindre des vitesses de pointe de l’ordre de 70 nœuds et peut maintenir une vitesse de croisière de 50 nœuds pendant plus de 12 heures.

À lire :La construction du patrouilleur Navantia pour le Maroc avance

Ainsi, la Gendarmerie royale dispose de patrouilleurs devant lui permettre d’assurer la surveillance des zones d’influence, notamment le stratégique détroit de Gibraltar, en utilisant un équipement doté d’une vitesse élevée. Le Maroc devance donc l’Espagne qui ne dispose pas de moyens de cette envergure en matière de lutte contre le crime en milieu maritime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Maritime - Défense - Armement

Aller plus loin

La construction du patrouilleur Navantia pour le Maroc avance

La conception et la construction d’un patrouilleur par Navantia au profit du Maroc avancent à un rythme soutenu. Le gouvernement espagnol tient à la livraison de ce navire au...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces...

Le patrouilleur Navantia bientôt livré au Maroc

La société espagnole Navantia poursuit la construction d’un patrouilleur de dernière génération au profit du Maroc. Le Avante 1800, dont le développement a démarré depuis plus...

Lutte contre le crime : du matériel haut de gamme pour la Gendarmerie marocaine

La Gendarmerie royale a réceptionné quatre patrouilleurs haute performance 52 Fearless Super Interceptor, du constructeur naval américain Metal Shark. De quoi renforcer sa lutte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.