Le Maroc utilise de plus en plus de drones pour son agriculture

6 novembre 2020 - 05h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Le secteur agricole marocain dispose davantage de drones pour le traitement, le diagnostic ou le contrôle des cultures. Le royaume met ainsi les nouvelles technologies au service du développement de la filière agricole nationale.

Les aéronefs mis à la disposition du secteur agricole donnent avec exactitude et rapidité, les informations nécessaires dont les agriculteurs ont besoin pour prendre des mesures durables et efficaces. Les drones représentent aujourd’hui " un outil efficace et durable " pour une agriculture d’avenir, a déclaré Abbes Kailil , professeur et ingénieur d’État en aéronautique et pilote de drones, à la MAP.

L’utilisation des drones 100% marocains permet également de réduire le coût des méthodes classiques très onéreuses et moins efficaces, surtout dans les cultures à accès difficiles. Ils sont également autonomes, et programmés et peuvent atteindre 100ha/jour/drone, fait savoir Map.

Pour les champs " de maïs, de la canne à sucre, de colza et de tournesol, le drone s’impose comme une solution efficace et non une alternative " a souligné M. Kailil. Ces drones sont également utilisés dans la cartographie 3D et l’inspection des chantiers et l’agriculture, a indiqué Marwane Khadimi, jeune ingénieur et membre de la cellule technique de l’EMlaero.

En ce qui concerne l’aspect sécuritaire et réglementaire au Maroc, Anass Ait Ben El Arbi, spécialiste en génie informatique et membre de la cellule technique de EMlaero, a estimé que cet aspect limite la créativité dans le rang des jeunes. Mais, la présidente de l’EMlaero, également spécialiste en génie mécanique, Assia Qarqachat, a souligné que l’absence de cet aspect réglementaire et sécuritaire du citoyen, " va étouffer la liberté des citoyens ". Ainsi, pour éviter ces problèmes, les entreprises qui ont besoin de drones pour des utilisations précises, peuvent avoir une licence, a-t-elle conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Hi Tech - Agriculture - Energie - Environnement - Développement

Aller plus loin

Maroc : un nouveau prêt de la Banque mondiale pour l’agriculture

La Banque mondiale va allouer un financement de 250 millions de dollars au programme destiné à soutenir la stratégie Génération Green (Al Jayl Al Akhdar) dédiée à l’agriculture....

Frontières ou pas, le trafic de drogue à l’aide de drones explose

Deux individus ont été déférés, samedi devant le parquet général de Tétouan pour trafic de résine de cannabis au moyen de drones. Au moment de leur arrestation, les suspects...

Sebta : le narco-drone, la nouvelle technique des trafiquants pour contourner l’espace frontalier

Un narco-drone, chargé de drogue à destination de Sebta a été intercepté au cours d’une opération effectuée à Fnideq. La cargaison, constituée de petites quantités de drogue a...

Va-t-on ré-autoriser les drones au Maroc ?

Le groupe parlementaire du Parti du Progrès et du socialisme (PPS) vient d’interpeller le gouvernement sur l’interdiction de l’importation de drones décidée depuis 2015. Selon...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.