Une députée marocaine appelle à sévir contre les écoles françaises

10 avril 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les écoles françaises (46 000 élèves fréquentent les 45 écoles de la mission française au Maroc, dont 70 % sont marocains) sont dans le viseur de la députée marocaine Hanan Aterkin. Elle accuse certaines d’entre elles de saper les principes religieux et nationaux du pays.

« Certaines écoles de la mission française au Maroc ont commencé à enseigner aux enfants des actions et des comportements qui sapent la profondeur des principes religieux et nationaux du pays », a dénoncé Hanan Aterkin dans une correspondance adressée au ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

À lire :Une école française dans le collimateur de la justice marocaine

Ces actions et comportements avaient, dit-elle, suscité la colère des familles des enfants « qui ne pensaient pas que les espaces éducatifs auraient jamais été politisés ou utilisés pour commettre des actes déraisonnables ». Pour appuyer ses propos, elle évoque la présentation de carte du Maroc sans le Sahara, l’interdiction faite aux employés d’effectuer des prières dans des lieux isolés à l’heure du travail et la promotion de l’homosexualité ».

À lire :Une enseignante française au Maroc virée pour avoir « promu » l’homosexualité

La semaine dernière, des parents ont accusé une enseignante de l’école Honoré de Balzac à Kénitra d’avoir présenté des informations sur l’homosexualité et les tendances anormales et diffusé des idées insultantes sur les personnalités et les symboles de l’islam qui affectent la croyance religieuse des enfants, et de les avoir appelés à accepter les conceptions à caractère homosexuel et à diffuser des perceptions faisant l’éloge des relations entre personnes du même sexe avant de porter l’affaire devant les autorités judiciaires.

À lire :Colère au lycée français de Meknès : un professeur suscite l’indignation

Hanan Aterkin a appelé le gouvernement à divulguer ses efforts pour inciter ces écoles à respecter la culture, la religion et les traditions marocaines.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Education

Aller plus loin

Colère au lycée français de Meknès : un professeur suscite l’indignation

Au lycée Paul Valéry de Meknès, un incident qualifié de grave s’est produit lorsqu’un professeur d’Histoire et Géographie a présenté une carte du Maroc tronquée de ses provinces...

Une école française dans le collimateur de la justice marocaine

Le parquet a ordonné l’ouverture d’une enquête sur une école de mission française que des parents accusent d’avoir présenté à leurs enfants des informations sur l’homosexualité...

Carte du Maroc sans le Sahara : le réseau des écoles belges présente ses excuses

Le réseau des écoles belges au Maroc a présenté ses excuses après l’utilisation en section fondamentale de manuels de mathématiques contenant une carte du royaume sans le Sahara.

Une enseignante française au Maroc virée pour avoir « promu » l’homosexualité

La présentation des informations sur l’homosexualité et « les tendances anormales et la diffusion d’idées insultantes sur les personnalités et les symboles de l’islam » en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

L’affaire Zakaria Aboukhlal prend de l’ampleur

L’affaire Zakaria Aboukhlal continue de créer des remous. Après la Fédération royale marocaine de football (FRMF), c’est au tour du Conseil national de la presse de condamner les propos contenus dans un article d’un site électronique sur un supposé...

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

La Nuit du destin ou laylat al qadr, qu’est ce que c’est ?

La nuit du destin est citée par le Coran comme étant meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois). D’après le prophète Mohammed, cette nuit est l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadan, soit celles du 21, 23, 25, 27 ou celle du...