Maroc : plusieurs élus jugés pour détournement de fonds publics

25 février 2023 - 12h10 - Maroc - Ecrit par : G.A

Condamnés par la deuxième chambre chargée des crimes financiers, plusieurs élus sont de retour au tribunal. Il s’agit du président de la région de l’Oriental et de celui de la commune d’Oujda, poursuivis pour détournements de fonds publics.

La décision de rejuger Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental et dirigeant du RNI, Omar Hjira, député et président de la commune d’Oujda ainsi que Lakhdar Haddouch, président du conseil préfectoral d’Oujda, a été prise par la Cour de cassation. Mercredi à l’ouverture du procès, après vérification de l’identité des accusés, le tribunal a décidé de reporter l’audience au 22 mars prochain, le temps de convoquer le reste des accusés, rapporte le quotidien Al Akhbar.

À lire : Arrestation d’un député à Fès

D’après la même source, les faits se sont produits il y a huit ans. Dix-sept individus, incluant trois élus, des fonctionnaires, des ingénieurs et des entrepreneurs, ont été identifiés et poursuivis pour avoir détourné et dissipé 240 millions de dirhams. Les accusés avaient été libérés sous caution en attendant leur procès.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Oujda - Procès - Fraude - Escroquerie

Aller plus loin

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement...

Paraguay : un don de 385 000 euros du Maroc détourné

La justice paraguayenne enquête sur un possible cas de corruption au sein du Ministère de la Femme, après une opération menée par une délégation du parquet hier, jeudi. Cette...

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Arrestation d’un député à Fès

Des éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont arrêté un député de Fès très influent dans la région. Il serait impliqué dans une vaste affaire de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.