Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

24 juin 2021 - 10h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’est au fond qu’une crise de confiance qui doit être rapidement surmontée pour permettre aux deux pays, condamnés à coopérer, de faire efficacement face à leurs défis communs.

Le Maroc et l’Espagne, de par leur proximité géographique, entretiennent des relations historiques dans divers domaines tels que l’économie, le commerce et le tourisme. En réalité, la crise actuelle entre les deux pays est une crise de confiance qui relève de l’ordre normal des choses, selon une analyse d’Ahmed Charai du journal La Razón. L’auteur estime que toute relation connaît des hauts et des bas et qu’il n’est pas bénéfique pour ces deux partenaires naturels de suspendre leur coopération trop longtemps.

À lire : L’Espagne appelle à une reprise de la coopération avec le Maroc

La nouvelle position de l’Espagne qui a enfin reconnu « l’extrême sensibilité du Maroc à la question du Sahara » devrait contribuer à apaiser les tensions entre les deux pays, ajoute l’auteur qui, fort des liens historiques entre l’Espagne et le Maroc, milite pour un partenariat fort et pacifique entre les deux pays. « Le voisinage implique le respect et la confiance. L’atmosphère actuellement viciée fera naître des générations éduquées dans la méfiance et le rejet de l’autre. C’est une responsabilité que nous assumons face à l’histoire », fait observer l’auteur qui rappelle qu’au-delà de la proximité géographique et de l’histoire, les deux pays développent une coopération dans les domaines économique, touristique et commercial.

« L’Espagne n’est pas un partenaire comme les autres, elle a le potentiel pour devenir le premier partenaire du Maroc. Mais un tel partenariat ne peut se construire que sur la base du respect mutuel », soutient Ahmed Charai qui invite « la presse, les leaders d’opinion, réels et autoproclamés, à s’éloigner de la propagande chauvine ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie

Aller plus loin

El Othmani aux Espagnols : «  les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge  »

Le chef du gouvernement Saädeddine El Othmani joue la carte de la fermeté face à l’Espagne. Il affirme que « les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge ».

Zapatero invite Sanchez à rétablir les relations avec le Maroc

L’ancien Chef du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, a demandé au gouvernement de Pedro Sanchez de « tout mettre en œuvre pour rétablir de bonnes relations avec...

Sahara : l’Espagne fait un (mauvais) pas vers le Maroc

L’Espagne est prête à « envisager toute solution » proposée par le Maroc sur le Sahara, à condition que ce soit dans le cadre des Nations Unies, a déclaré dimanche, Arancha...

L’Espagne rejoint le Maroc sur la question du Sahara

La nouvelle position de l’Espagne, qui est désormais prête à « envisager toute solution » proposée par le Maroc sur le Sahara, peut être considérée comme une victoire pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.