Le Maroc va fournir l’Europe en nectarine et pêche

5 juin 2021 - 11h40 - France - Ecrit par : S.A

Les producteurs de pêches et de nectarines des pays comme la Turquie, le Maroc ou la Tunisie devront augmenter leurs exportations vers l’Europe. Cette dernière enregistrera la récolte la plus faible depuis 30 ans.

Forte demande des consommateurs face à une récolte très faible. L’Europe «  connaît une très mauvaise récolte de pêches et de nectarines  », rapporte RFI. Et pour cause, le gel du mois de mars et surtout d’avril a touché les quatre principaux pays producteurs que sont l’Italie, l’Espagne, la France et la Grèce. Les prévisions de récolte européenne sont particulièrement basses cette année : environ 1,9 million de tonnes, soit 16 % de moins une année auparavant. Une mauvaise production avait été également enregistrée en 2020.

Aux yeux des professionnels du secteur, cette récolte très faible est la pire que l’Europe ait jamais enregistrée depuis 1991. Avec une baisse de l’ordre de 45 % par rapport à l’an dernier, la Grèce est en tête du peloton suivie de la France (34 %). Résultat : les prix vont flamber, car la demande dépasse l’offre.

Pour faire face à une consommation toujours élevée, l’Europe devra se tourner vers des pays comme le Maroc, la Tunisie et la Turquie. Les producteurs de pêches et de nectarines de ces pays pourront ainsi augmenter leurs exportations vers le vieux continent.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Tunisie - Pêche - Agriculture - Turquie

Aller plus loin

Maroc : la pêche victime du coronavirus

Entre baisse de volumes et des valeurs marchandes, la pêche au Maroc est affectée par la crise sanitaire liée au Covid-19 et la sécheresse.

Le Maroc menacerait de rompre les accords de pêche avec l’Europe

En réaction au vote de la résolution du parlement européen le sanctionnant pour avoir laissé entrer en masse des migrants mineurs à Ceuta les 17 et 18 mai, le Maroc menacerait...

Les Russes viendront pêcher au Maroc

Un nouvel accord de coopération a été signé entre le Maroc et la Russie en matière de pêche maritime. Il remplace celui de 2016, qui a expiré en mars 2020, selon un communiqué...

Sanctions russes : l’Espagne pleure, le Maroc rit

La Russie a annoncé aujourd’hui la mise en place d’un « embargo total » sur de nombreux produits alimentaires en provenance des pays européens et américains. Cette situation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le Maroc en guerre contre la cochenille

Au Maroc, le ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures pour limiter la propagation de la cochenille, un insecte ravageur des cultures de cactus.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...