Recherche

Maroc : un rapport désastreux sur le calvaire des "femmes-mulets" à Sebta

© Copyright : DR

16 juillet 2019 - 13h20 - Société

La vie misérable des "femmes-mulets" a suscité une Mission exploratoire temporaire sur le poste-frontière de Sebta. Le rapport de ladite mission dépasse l’entendement : insultes, harcèlement moral et physique, et toutes formes de violences sont le lot quotidien de ces femmes qui se battent pour la survie.

A l’initiative de la Commission des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE, au sein de la Chambre des Représentants, une Mission exploratoire temporaire sur le poste-frontière de Sebta, a mené des investigations et produit son rapport.

Le mardi 9 juillet dernier, le rapport de la Mission exploratoire a fait l’objet de débats au Parlement. A cette occasion, les membres du Gouvernement concernés étaient aussi présents. Outre les conditions de vie inhumaines que vivent les "femmes-mulets", le rapport révèle l’existence d’une contrebande à grande échelle au poste-frontière de Sebta.

Des parlementaires membres de la Commission d’exploration se sont exprimés sur le sujet. Ceux-ci reconnaissent qu’il existe une complicité entre les autorités et les contrebandiers au poste-frontière de Sebta.

Abdelfattah El Aouni, Parlementaire du PAM a affirmé qu’ "il y a une complicité avec la mafia de la contrebande". Pour sa part, Abdelwadoud Kharbouch, Député du RNI, a fait remarquer que les produits alimentaires qui entrent illégalement au Maroc, à travers le poste frontalier de Sebta, sont en fin de validité et constituent, de facto, un danger pour la santé des Marocains qui les consomment.

"Si l’Etat ne parvient pas à mettre fin aux activités de la mafia, qu’il se penche au moins sur les conditions de travail des femmes-mulets, en leur aménageant des sanitaires et des endroits couverts pour se protéger de la pluie en hiver et du soleil en été", a-t-il suggéré.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact