Maroc : un fonctionnaire arrêté pour atteinte aux sacralités de l’islam

6 juin 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La police judiciaire de Youssoufia a procédé à l’arrestation d’un fonctionnaire de la ville. Il aurait porté atteinte aux sacralités de l’islam : Dieu et les prophètes.

Cette arrestation fait suite à un rapport rédigé par les services des Renseignements généraux à Youssoufia, rapporte Al Massae. Il est reproché au mis en cause d’avoir publié sur sa page Facebook des posts portant atteinte aux sacralités de l’islam : Dieu et les prophètes.

En attendant son déferrement devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Youssoufia, le fonctionnaire a été placé en garde à vue.

Pour l’heure, la police judiciaire poursuit son enquête.

Sujets associés : Religion - Enquête - Youssoufia - Islam - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : des Algériens mettent la main sur des données confidentielles

Un ingénieur d’État en service à l’ISESCO et en charge de la gestion du site internet de l’organisation, a trafiqué les serveurs du site et fourni des dossiers confidentiels à...

Maroc : arrêté pour atteinte à l’islam

Les brigades de lutte contre la cybercriminalité de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ont interpellé un jeune dans la localité d’Oued-Zem, accusé d’avoir...

Un Marocain condamné pour avoir forcé sa famille à se convertir au chiisme

Un homme a écopé d’une peine d’un an de prison et d’une amende pour avoir « forcé » sa famille à embrasser le chiisme.

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici la date de la nouvelle année musulmane (Fatih Moharram)

Le 1ᵉʳ Moharram, marquant le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, sera célébré le 30 juillet prochain au Maroc, d’après les calculs astronomiques. La date officielle sera annoncée dans quelques jours par le ministère des Habous.

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Quand débute le ramadan au Maroc ?

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Le Centre international d’astronomie vient de faire ses prédictions.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.